Transports Verbalisation dans les parcs-relais du métro de Toulouse : les vrais PV ne tomberont pas avant 15 jours

La verbalisation dans les parcs-relais du métro de Toulouse devait débuter lundi 27 février 2017. Elle est finalement repoussée d'une quinzaine de jours pour adapter le dispositif.

Publié le : 28/02/2017 à 17:59
parkingrelais-tisso1.jpg
Pendant au moins encore quinze jours, Tisséo va finalement faire de la pédagogie - (Photo Tisséo).

La verbalisation dans les parcs-relais du métro de Toulouse devait débuter lundi 27 février 2017. Elle a finalement été repoussée d’une quinzaine de jours pour affiner le dispositif, annonce Tisséo.

Pas de « vrais » PV avant quinze jours

Les vrais PV ne tomberaient donc finalement que dans une quinzaine de jours.

Quinze jours, c’est le temps que Tisséo s’est donné pour affiner son dispositif de lutte contre les voitures-ventouses, ces véhicules que certains automobilistes laissent stationnés plusieurs jours à moindre frais dans les parcs relais et qui au final obèrent la capacité de stationnement des huit parc-relais du métro. Près de 1000 places que Tisséo espère récupérer rapidement.

> LIRE AUSSI : II ne sera plus possible de laisser sa voiture toute la nuit dans les parkings du métro, à Toulouse.

Prendre en compte les travailleurs de nuit

Le temps pour le syndicat mixte de proposer un badge aux travailleurs de nuit, des personnes qui stationnent la nuit dans les parc-relais mais qui libèrent leurs véhicules au petit matin quand ils rentrent chez eux. Un public dont les véhicules ne peuvent pas être considérés comme des voitures-ventouses la nuit, mais qui étaient pourtant visés comme les autres dans la première mouture du plan dissuasif de Tisséo.

LIRE AUSSI : Verbalisation dans les parkings-relais du métro de Toulouse : Tisséo assouplit son dispositif.

De la pédagogie dans les parkings

Conséquence de ce report, si les agents assermentés de Tisséo ont bel et bien commencé à circuler dans les parkings lundi, ils n’ont fait que de la pédagogie. Cela va continuer au moins jusqu’au lundi 13 mars. « Dans les faits, jusqu’à cette date, les automobilistes stationnés la nuit dans les parkings relais de Tisséo récupéreront sur leur pare-brise un petit papier leur indiquant que prochainement, dans le même cas de figure, ils devront s’acquitter d’une amende », indique-t-on chez Tisséo. Il reste donc encore quelques jours aux automobilistes pour prendre le pli. Et quelques jours à Tisséo pour se mettre au clair avec son plan d’action visant les voitures-ventouses.

Photo de David Saint-Sernin

David Saint-Sernin

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image