Tribune [Tribune] 795 millions d’estomacs crient famine et personne ne les entend !

À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Faim, lundi 15 juin 2015, Génération Nutrition appelle à la mobilisation. La tribune de Dorian Dreuil, d'Action contre la Faim.

Publié le : 14/06/2015 à 11:02
Papertweet-3.jpg

Il est des injustices qui, lorsqu’elles ne sont pas suffisamment combattues, deviennent des hontes. Il est des engagements qui, lorsqu’ils ne sont pas tenus, deviennent des mensonges. La faim est des premiers. La politique de développement française concernant la sous-nutrition est des seconds. Une injustice que le monde traine en honte sans se donner les moyens d’y mettre un terme.

Les années passent et les discours se succèdent, d’illusions en déceptions. La campagne internationale Génération Nutrition s’élève contre ce fléau. Huit ONG sont rassemblées sous la bannière Génération Nutrition avec un but commun : sensibiliser les décideurs politiques au problème mondial de la sous-nutrition. À l’occasion de la Journée Mondiale contre la Faim, lundi 15 juin 2015, Génération Nutrition appelle à la mobilisation.

795 millions d’estomacs crient famine et personne ne les entend

La sous-nutrition, c’est plus de trois millions de décès d’enfants par an. La sous-nutrition, c’est le risque de voir le PIB d’un pays chuter de plus de 6%. Une chute de 16,5% pour l’Ethiopie, par exemple, quand l’Afrique et l’Asie perdent chacun 11% de leur PIB annuellement. Mais la sous-nutrition, c’est aussi 56$ de bénéfices qui peuvent être réalisés quand 1$ est investi comme c’est le cas au Sri Lanka.

De cette équation morbide, la politique de développement française est la grande absente. Les discours et les engagements se succèdent mais s’effacent quand les caméras s’en vont. Quand l’Irlande ou le Canada consacrent respectivement 10% et 7% de leur aide au développement à la lutte contre la faim, la France, elle, y consacre moins d’1%.
La France des Droits de l’Homme ne semble que très peu préoccupée par cet enjeu mondial de santé publique, par ces millions de vies laissées pour compte. Derrière les discours de façade, le gouvernement français ne respecte toujours pas ses engagements. Un comportement qui jette l’opprobre sur des destins déjà alourdis par la misère et l’oubli.

Récemment, François Hollande rappelait son « attachement à l’engagement de la France en matière de nutrition, condition essentielle du développement ». Force est de constater que l’Irlande ou le Canada y sont plus attachés que la France. Une situation incompréhensible autant qu’elle est choquante quand on sait que les solutions existent et à moindre coût. Ces deux dernières décennies ont vu des progrès importants dans le domaine de la prise en charge de la sous nutrition : mieux que jamais, on sait soigner ce mal qui ronge le monde. Il est temps de prendre des engagements financiers à la hauteur de ce fléau, il y va de millions de vies.

PaperTweet-1.jpg

500 millions d’euros sur cinq ans

La part de l’Aide Publique au Développement (APD) consacrée à la lutte contre la sous-nutrition doit être augmentée. La France doit respecter ses engagements. Les partenaires de la Campagne Génération Nutrition demandent que la France mobilise 500 millions d’euros sur cinq ans.

Concrètement, cet investissement contribuerait à sauver jusqu’à cinq millions d’enfants de la sous-nutrition entre 2016 et 2020. Cet investissement permettrait à la France de jouer un rôle dans la lutte contre ce fléau au niveau mondial. Sauver des vies n’attend pas ; le temps presse. Il est maintenant temps que la France prenne sa part de responsabilité face à cet enjeu international, l’un des plus grands défis de notre génération. Changer le monde durablement et profondément ne peut se passer de lutter contre la faim.

Il est des décisions qui n’attendent pas, lutter contre la faim est de celles-là.

Porter haut et fort la voix de ceux qui ont faim

Dans la mobilisation pour lutter contre la faim et la sous-nutrition, les citoyens ont tous leur place. La mobilisation est d’ailleurs l’affaire de tous. C’est pourquoi Génération Nutrition lance une campagne de mobilisation citoyenne pour faire entendre la voix de ceux que l’on oublie peu à peu.

PaperTweet-2.jpg

Vous avez la possibilité de faire la différence, de devenir des porte-parole de ceux qui en sont dépourvus. Du 1er au 15 juin 2015, à travers la campagne #Papertweet, nous invitons les utilisateurs de Twitter à se saisir directement des messages de ceux qui ont faim pour les porter aux yeux et aux oreilles des décideurs. Grâce à un simple tweet, vous créez un pont entre ceux qui souffrent et ceux qui peuvent faire bouger les choses. Grâce à un tweet, vous devenez les porte-parole de ceux que l’on n’entend pas ou plus.

Partout dans le monde, des papertweets ont été recueillis, puis rapatriés en France, numérisés et mis à la disposition du public sur une plateforme dédiée : http://papertweet.org/. Du 1er au 15 juin, les internautes peuvent se rendre sur ce site internet et choisir le papertweet qui les touche le plus. Ils programment la publication du tweet depuis la plateforme pour envoi le 15 juin, Journée Mondiale contre la Faim. Le 15 juin, les tweets des internautes seront automatiquement publiés à destination de François Hollande, Laurent Fabius, Annick Girardin, Michel Sapin et Najat Vallaud-Belkacem, tous concernés par la lutte contre la sous-nutrition.

À travers ce dispositif, vous avez la possibilité de faire la différence et de nous aider à peser sur les décideurs. Manouchaka, Michel Aristide et Aunty Selley sont pour vous des noms inconnus. À travers votre compte Twitter, vous permettez de leur redonner la dignité perdue. À travers votre compte Twitter vous permettez à Manouchaka, Michel Aristide et Aunty Selley de s’adresser directement aux décideurs français. Nous devons en être persuadés, nous sommes la génération qui peut connaître un monde sans faim. Rejoignez Génération Nutrition, mobilisez vous à nos côtés car sans vous, l’action s’arrête.

Il est des rendez-vous qu’on ne peut pas manquer, la campagne Papertweet est de ceux-la.

Dorian Dreuil

À propos de l’auteur
Dorian-Dreuil-©-Titus-Lacoste.jpgDorian Dreuil est membre du Conseil d’Administration d’Action contre la Faim et délégué à la Vie Associative.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image