Société Trêve hivernale. Une association veut réquisitionner les logements vacants pour les sans-abri

Lundi 31 octobre, à la veille de la trêve hivernale, l'association Droit au Logement lance sa campagne Réquisition GO. Objectif : réquisitionner les logements vacants de Toulouse.

Publié le : 31/10/2016 à 11:17
Capture-decran-2016-10-31-a-10.51.58.png
C'est déguisé en Pokémon qu'un militant du DAL31, a lancé la campagne Réquisition GO, lundi 31 octobre 2016 à Toulouse. (photo : Côté Toulouse/Raphaëlle Talbot)

C’est une nouvelle campagne que lance l’association Droit au logement (DAL31) à Toulouse, lundi 31 octobre 2016, à la veille de la trêve hivernale. Baptisée Réquisition GO (le nom est inspiré de l’application mobile Pokémon GO), l’opération vise à recenser les immeubles vides de la Ville rose afin de les réquisitionner pour y loger des sans-abri. Ici, ce ne sont donc pas des Pokémon que l’on capture mais des logements vides.

L’objectif n’est pas de réquisitionner tous les logements – et d’ailleurs, nous ne nous intéressons qu’à ceux appartenant aux collectivités publiques et aux grands groupes financiers – mais bien d’alerter sur les logements qui pourraient être utilisés pour reloger les gens, précise le DAL31.

> LIRE AUSSI : À Toulouse, environ 60 enfants scolarisés dorment dehors : l’inquiétude des associations

Près de 3 millions de logements vides en France

Objectif de l’association : dénoncer le nombre de logements vacants sur le territoire national – 2,8 millions selon l’INSEE – et alerter la population quant à la situation des sans-abri.

Ce chiffre, mis en rapport avec les 141 000 sans abris survivant dans notre pays, selon la Fondation Abbé Pierre, est choquant, indique le DAL. (…) Il y aurait largement de quoi mettre à l’abri tou-te-s celles et ceux qui sont contraints de dormir à la rue.

À Toulouse, la préfecture de Haute-Garonne annonçait elle-même, sur son site internet, l’existence, en 2013, de 4 344 logements réquisitionnables.

Des bâtiments vides comme ces bureaux situés du côté de la Halle aux Grains sont notamment visés par le DAL31. (photos : Raphaëlle Talbot)
Des bâtiments vides comme ces bureaux situés du côté de la Halle aux Grains sont notamment visés par le DAL31. (photos : Raphaëlle Talbot)

À Toulouse, des locaux « vides depuis six ans »

Pour appuyer son propos, le DAL31 accompagné d’une cinquantaine de familles, s’est rendu lundi matin devant un bâtiment qu’il considère comme symbolique. Situé près du canal du Midi, à deux pas de la Halle aux Grains, l’immeuble abrite d’anciens bureaux, « vides depuis six ans », dénonce l’association.

« Ces locaux de 5 500m2 avaient été vendus sous la municipalité Cohen, pour en faire des bureaux. Ils ont ensuite été revendus à Vinci sous la municipalité Moudenc et depuis, ils sont vides », regrette le DAL31 qui explique qu’il s’agit là typiquement du genre de bâtiment qui pourrait être utilisé pour faire des logements.

Photo de Amandine Briand

Amandine Briand

Rédactrice en chef Normandie-actu.fr
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image