Société Toulouse. Les sans-abri du DAL quittent Purpan et s'installent dans les jardins de Saint-Etienne

Les sans-abri du DAL ont quitté le bâtiment Junod qui doit accueillir un centre de la Croix Rouge. Dans l'attente de relogements, un campement s'est installé à la préfecture.

Publié le : 22/07/2016 à 19:18
dal saint-etienne
Les tentes du DAL se sont installés place Saint-Etienne (Photo Facebook DAL Toulouse)

Installés depuis plusieurs semaines dans le bâtiment Junod, sur le site du CHU de Purpan, les 61 sans-abri soutenus par le DAL ont décidé de quitter les lieux, vendredi 22 juillet 2016. D’après l’association Droit au Logement de Toulouse, cette décision fait suite à des discussions avec la préfecture qui compte faire du bâtiment un centre d’hébergement notamment.

Cependant, faute de propositions de relogement immédiat, les sans-abri ont décidé de réinstaller un campement de tentes, cette fois juste à côté de la préfecture de Haute-Garonne.

Nous nous sommes installés sur le square jouxtant la place Saint-Etienne, à côté de la préfecture, afin de faciliter l’échange et permettre la réalisation des travaux d’un centre d’hébergement d’urgence géré par la Croix Rouge, indique le DAL

En effet, depuis plusieurs mois, la Croix Rouge et la préfecture planchent sur la création d’un pôle d’accueil sur ce site qui devrait également accueillir des services administratifs de l’association.

Campement place Saint-Etienne

Un projet qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité parmi les salariés spécialisés de la Croix Rouge. Ces derniers sont entrés en conflit avec la direction il y a quelques jours, notamment via un mouvement de grève qui avait conduit à la fermeture du centre d’hébergement de la Ramée. Un rassemblement conjoint avec le DAL avait également été organisé mardi 19 juillet.

> LIRE AUSSI : Hébergement d’urgence. Le conflit continue à la Croix Rouge sur l’accueil des sans-abri

De son côté le DAL indique être encore en discussion avec les services de l’État au sujet du relogement des 61 sans-abri.

Nous avons pris acte des engagements de la Préfecture et nous attendons qu’elle reloge nos adhérents dans le délai de 15 jours tel qu’il a été convenu au cours de notre dernière rencontre.

D’ici là, le campement installé vendredi pourrait bien demeurer quelques jours.

Photo de Xavier  Lalu

Xavier Lalu

Journaliste, chef de projet à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image