Histoire/Patrimoine Toulouse. Le pont Saint-Pierre comme vous ne l'avez (peut-être) jamais vu

À Toulouse, le pont Saint-Pierre n'a pas toujours ressemblé à celui que vous traversez tous les jours. On remonte le temps et on vous emmène au XVIIIe siècle.

Publié le : 16/02/2016 à 15:36
pontstpierre-archives-municipalesFRAC31555_51Fi280.jpg
D'abord suspendu, le pont Saint-Pierre va être détruit à quatre reprises au fil du temps. (Photo : N & B Archives Municipales)

Inauguré en 1852, le pont Saint-Pierre – en bois – a été construit afin de proposer un nouveau franchissement de la Garonne au temps où la traversée du fleuve ne pouvait s’effectuer principalement que par le pont Neuf voisin. Il reposait sur deux piles de pierre et de brique, et était renforcé par des câbles métalliques.

D’abord suspendu, le pont Saint-Pierre va être détruit à quatre reprises (1855, 1875, 1929 et 1986). La dernière version qui abandonne le système à suspension a été construite en 1986 pour répondre aux besoins du trafic routier. Aujourd’hui, ce pont qui relie la place Saint-Pierre au quartier Saint-Cyprien bénéficie d’une armature de 240 mètres de long entièrement métallique.

Le pont Saint-Pierre a bien changé aujourd’hui :

Le pont Saint-Pierre de nos jours.(Flickr/CC/Maxime Raphael)
Le pont Saint-Pierre de nos jours.(Flickr/CC/Maxime Raphael)

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image