Actualité À Toulouse, Jean-Luc Mélenchon réclame la libération d'Ebru Firat

Lors de son meeting à la prairie des Filtres, le candidat de la France Insoumise a demandé à la Turquie de libérer l'étudiante toulousaine, emprisonnée depuis septembre 2016.

Publié le : 17/04/2017 à 09:18
En novembre 2016, la Toulousaine Ebru Firat a été condamnée à 22 mois de prison par la justice turque. Elle demande, à François Hollande, de la rapatrier en France. (capture d'écran © France 2)
En novembre 2016, la Toulousaine Ebru Firat a été condamnée à 22 mois de prison par la justice turque. Elle demande, à François Hollande, de la rapatrier en France. (capture d'écran © France 2)

Jean-Luc Mélenchon a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes, à la prairie des Filtres de Toulouse, dimanche 16 avril.

D’après les organisateurs du meeting, ils ont été près de 70 000 à venir écouter le candidat de la France insoumis et 30 000 autres l’ont regardé en direct sur YouTube.

Autant de monde qui a pu entendre le discours de Jean-Luc Mélenchon sur la liberté et notamment sur la liberté d’Ebru Firat, l’étudiante toulousaine d’origine Kurde détenue en Syrie.

LIRE AUSSI : De Toulouse aux rangs du PKK : le parcours d’Ebru Firat, incarcérée en Turquie

Jean-Luc Mélenchon veut lui remettre la Légion d’honneur

Alors que les Turcs étaient appelés à voter pour donner plus de pouvoir à leur président, Recep Tayyip Erdogan, le leader de la France insoumise a rappelé que ce dernier « met en prison les nôtres, martyrise les Kurdes, retient en prison une jeune femme, une étudiante de Toulouse, qui a eu l’honneur de combattre en notre nom contre Daech ».

La jeune femme de 26 ans a été interpellée en septembre dernier et a été incarcérée pour 39 mois, plus une année de semi-liberté après un procès étonnamment rapide. Si la lettre qu’elle a adressée à François Hollande, fin mars, reste pour l’instant sans réponse, Jean-Luc Mélenchon, lui, a réclamé :

Je demande qu’on nous la rende, qu’elle revienne en France pour qu’on puisse lui remettre la Légion d’honneur que je ferai retirer aux grands patrons de Lafarge qui ont collaboré avec l’ennemi

Le géant français du ciment est en effet soupçonné d’avoir entretenu des liens commerciaux avec l’organisation terroriste en Syrie.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image