Actualité Toulouse. En mai, le projet d'aménagement de Saint-Sernin passe à la vitesse supérieure

Le mois de mai 2016 va marquer une nouvelle étape importante pour le projet d’aménagement de la basilique et de la place Saint-Sernin. Les travaux débuteront eux en 2017.

Publié le : 23/04/2016 à 09:28
20160422_141129_resized.jpg
La basilique Saint-Sernin et son cloître seront mis en valeur par le projet d'aménagement - (Photo David Saint-Sernin)

La basilique Saint-Sernin à Toulouse, un monument inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, ainsi que sa place, vont connaître un sérieux lifting d’ici 2020. Ce grand chantier à venir au centre-ville de Toulouse va proposer une mise en valeur de ce patrimoine unique en France, chef d’oeuvre de l’art roman.

Le début des travaux est prévu en 2017 dans le cadre d’un projet dont l’esprit est connu mais dont les lignes précises sont encore à définir. Néanmoins, dès ce mois de mai 2016, le projet d’aménagement du Grand Saint-Sernin passe à la vitesse supérieure.

La Maison du projet Saint-Sernin va ouvrir

Aux abords de la basilique va en effet ouvrir d’ici la fin mai la Maison du projet Saint-Sernin, un nouvel espace qui permettra d’expliquer aux Toulousains les choix opérés pour les aménagements, les spécificités du futur chantier mais aussi de les impliquer dans la future concertation dans le cadre de « l’Atelier Grand Saint-Sernin ».

« Le lieu accueillera aussi des expositions, on pourra y parler de la démarche UNESCO de Toulouse et il abritera aussi des réunions de travail, notamment avec Joan Busquets, l’urbaniste chargé du projet », indique Annette Laigneau, l’adjointe à la mairie de Toulouse chargée de l’Urbanisme. Ce lieu sera ouvert jusqu’à la fin du chantier en 2020.

Un croquis des aménagements envisagés - (Agence BAU - Document non contractuel)
Un croquis des aménagements envisagés mais qui ne préfigurent pas le projet - (Agence BAU - Document non contractuel)

La Ville veut éviter des fouilles préventives autour de la basilique

En attendant que ce lieu de réflexion devienne un lieu de vie, le projet continue de s’affiner.

Suite au diagnostic archéologique de l’été 2015, la direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC) doit dire s’il faudra effectuer des fouilles préventives. Elle n’a pas encore rendu son avis mais cela ne l’empêche pas de travailler avec les services de Joan Busquets et la mairie de Toulouse.

> LIRE AUSSI : À Saint-Sernin, les fouilles archéologiques sont terminées. Pour quels résultats?

À ce titre, la DRAC est plus dans une démarche de protection des vestiges plutôt que dans celle de fouilles préventives. Nous faisons donc tout notre possible pour travailler avec elle, la rassurer sur le fait que notre chantier d’aménagement ne détruira pas de vestiges et pour qu’elle ne nous impose pas de fait des fouilles préventives, explique Annette Laigneau. Des fouilles qui ralentirait la tenue du chantier…

Une valorisation de l’espace situé autour de la basilique

Un projet dont le cadre global a été défini par Joan Busquets. « Nous voulons évoquer le cloître à l’aide de pavés, des bancs, mettre de la végétation pour créer un espace agréable où les gens pourront s’attarder contrairement à l’espace qu’ils trouvent aujourd’hui, rempli de voitures», indiquait Busquets à l’automne dernier lui qui est aussi chargé de piloter les chantier de Saint-Pierre, de la Daurade et des futures Ramblas de Jean-Jaurès après avoir mené à bien la réalisation de la rue Pargaminières notamment.

Le reste est encore à définir même si le parking du parvis va certainement disparaître et que les espaces verts situés autour de la basilique seront améliorés. Il est notamment envisagé de déplacer la grille qui ceinture la basilique pour étendre l’espace verts. Joan Busquets imaginait aussi faire référence aux vestiges dans le cadre de l’aménagement de l’espace urbain.

Le parking actuel de la place Saint-Sernin va certainement disparaître - (Photo David Saint-Sernin)
Le parking actuel de la place Saint-Sernin va certainement disparaître. (Photo David Saint-Sernin)

Des hypothèses qui seront débattues avec les habitants. Rien n’est acté. On pourra évoquer ceci dans le cadre de l’Atelier du Grand Saint-Sernin qui associera entre autre les habitants, les commerçants, , les brocanteurs, l’abbé de Saint-Sernin, le proviseur du lycée, la Bibliothèque du Patrimoine et la société d’archéologie de Toulouse, certifie Annette Laigneau.

Un projet qui ne sera pas que celui du réaménagement de l’espace public puisqu’une rénovation de la basilique est prévue. Nous allons sélectionner le cabinet d’expertise qui sera chargé de superviser les travaux de restauration, notamment celle du mur occidental et de régler les problèmes d’infiltrations d’eaux, indique l’élue.

> LIRE AUSSI : La mairie de Toulouse lance une consultation pour restaurer la Basilique Saint-Sernin.

Photo de David Saint-Sernin

David Saint-Sernin

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image