Actualité Née à Toulouse, la communauté de startups At Home part à la conquête de Paris

La structure fondée dans la Ville rose développe son modèle unique d'association de startups et devrait ouvrir des locaux à Paris pour accompagner sa croissance.

Publié le : 05/05/2017 à 09:09
Les startups réunies chez At Home partagent bien plus que de simples locaux (Photo : At Home)
Les startups réunies chez At Home partagent bien plus que de simples locaux (Photo : At Home)

At Home continue de s’agrandir. L’association de startups née à Toulouse devrait dévoiler de nombreux projets d’ici le mois de juin, et notamment l’ouverture de nouveaux locaux à Paris.

Pour cette structure unique, qui n’est ni vraiment un incubateur, ni un espace de co-working à proprement parler, cette future installation parisienne témoigne d’un pari réussi. Celui de fédérer les startups pour « faciliter leur croissance ». Jusqu’à présent, 15 entreprises et 160 personnes partageaient déjà le projet d’At Home, et 120 personnes de plus pourraient rejoindre la communauté à Paris.

Il y aura des entreprises toulousaines, déjà implantées à Paris, détaille Arnaud Thersiquel, co-fondateur d’At Home, mais une grande partie sera constituée de startups parisiennes qui vont nous rejoindre.

> LIRE AUSSI : La startup toulousaine qui fait découvrir les innovations des autres startups

De 15 à 160 « colocataires » en deux ans

Fondée en 2015 par cinq jeunes pousses, dont Tersi, celle d’Arnaud Thersiquel, cette colocation de startups a connu une impressionnante croissance en l’espace de deux ans.

On a commencé, on était 15 personnes, puis on est passés à 55 en neuf mois, au bout de douze mois, on était 110, et maintenant 160.

Initialement installée place de la Bourse, At Home a donc dû déménager pour des locaux de 1000 m2 rue des Marchands. À Paris aussi, At Home risque d’avoir besoin d’espace pour accompagner le développement des startups qu’elle fédère et devrait donc commencer avec des locaux de 800 m2.

Un concept unique

Pour Arnaud Thersiquel, ce succès s’explique assez facilement :

At Home répond à un besoin des entreprises, qui n’ont pas envie de gérer leur croissance immobilière. Ce n’est pas leur métier, et elles grandissent souvent trop vite ou n’ont pas toujours les capitaux nécessaires à bloquer… At Home se charge de tout ça, se porte caution et sous-loue ses locaux en fonction de nombre de personnes dans chaque entreprise. On va s’adapter à leur croissance.

Et la gestion immobilière n’est pas la seule force de la structure, persuadée que l’union fait la croissance. Réseau, conférences, échanges de savoirs… La communauté partage bien plus que des locaux et, pour l’instant, ce n’est que pour le meilleur.

La conclusion d’At Home, c’est que les startups ont besoin de se fédérer pour grandir plus vite.
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image