Insolite À Toulouse, des produits fermiers en libre-service dans des distributeurs

La Ferme de Cabriole et plusieurs autres producteurs approvisionnent des distributeurs automatiques… de produits fermiers, des «  casiers  » en libre-service, à Toulouse.

Publié le : 08/05/2016 à 10:08
StFelix-Casiersfermiers-630x0.jpg
Deux distributeurs automatiques, dont un est réfrigéré, ont été installés dans le local, avenue de Muret, à Toulouse. (Photo : Caroline Muller)f

C’est un peu comme si l’on rentrait dans le coffre-fort d’une banque. Mais au lieu de liasses de billets, imaginez plutôt des plateaux de fromages, des pots de miel et des terrines de foie gras.

Au 75 bis de l’avenue de Muret, à Toulouse, cela fleure bon le Lauragais. Depuis la fin du mois de janvier, la Ferme de Cabriole a ouvert, avec « ses amis » producteurs, des casiers fermiers.

« Des œufs de la ferme à quelques pas de chez moi »

Dans un local ouvert 7/7 j de 8 h à 22 h, trônent fièrement deux distributeurs automatiques de produits de la ferme. Le premier, réfrigéré, propose toute une variété de fromages, mais également des yaourts.

Les casiers du second renferment du miel, des œufs, des conserves de canard, de truite ou encore des petits pains à cuire… Idéal pour accompagner une tranche de fromage ou de rillettes. Fabienne, habitante du quartier, est conquise par le concept. Elle avait d’ailleurs repéré l’adresse avant son ouverture officielle.

Quand on est habitant d’une grande ville comme Toulouse, c’est difficile d’acheter des produits en direct et de ne pas passer par la grande distribution, confie-t-elle. Là, j’ai des œufs de la ferme à quelques pas de chez moi. C’est vraiment super.

Et Fabienne n’est pas la seule à apprécier les œufs de la ferme : les casiers doivent être réapprovisionnés une à deux fois par jour. « Les yaourts ont également beaucoup de succès », ajoute Cornelia Frickr, co-gérante de la Ferme de Cabriole.

« Les Casiers ? C’est parti d’une plaisanterie »

Cornelia est également responsable des Casiers fermiers et c’est elle qui en a eu l’idée.

Il y a quelque temps, j’ai déménagé dans le quartier, explique-t-elle. Au départ, mes voisins me demandaient de leur ramener quelques produits de la ferme. Et puis, le cercle des livraisons s’est agrandi aux amis des voisins, puis aux amis des amis… Ça devenait compliqué ! Un jour, on m’a dit en rigolant qu’il faudrait qu’une machine vende à ma place. Je connaissais déjà le concept des casiers et j’avais un local à ma disposition, c’était tout trouvé.

Ne souhaitant pas proposer que des produits de sa ferme, Cornelia Frickr s’est associée avec d’autres producteurs. Et le succès est au rendez-vous. Tellement que Cornelia réfléchit à ouvrir d’autres points de vente à Toulouse.

Je recherche un stagiaire en école de commerce pour étudier le potentiel d’optimisation ou d’agrandissement de notre distributeur automatique de produits fermiers, précise-t-elle, ainsi que l’implantation potentielle d’autres distributeurs à Toulouse.

À l’avenir, Les Casiers fermiers pourraient également proposer des jus de fruits. À noter que les casiers peuvent aussi être réservés pour des commandes.

Caroline Muller pour Voix du Midi Lauragais

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image