Actualité Près de Toulouse, un maire promet de faire ériger une statue en marbre à qui lui trouvera un médecin

Un vent de panique souffle sur Avignonet-Lauragais, à l'approche de la retraite de son unique médecin généraliste. La commune est sans successeur et lance un appel à candidature.

Publié le : 21/04/2017 à 12:09
Les habitants d'Avignonet-Lauragais craignent de ne pas trouver de successeur à leur seul médecin généraliste, alors le maire est prêt à graver cela dans le marbre ! (Illustration / Fotolia).
Les habitants d'Avignonet-Lauragais craignent de ne pas trouver de successeur à leur seul médecin généraliste, alors le maire est prêt à graver cela dans le marbre ! (Illustration / Fotolia).

L’inquiétude générale s’est installée dans la commune d’Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), au sud-est de Toulouse. La commune de près de 1 500 âmes voit son unique médecin généraliste, Patrick Clavier, bientôt partir à la retraite. Et il n’a toujours pas trouvé son successeur. Alors Jean-François Pagès, le maire de la commune, multiplie les efforts dans cette très difficile recherche.

Une auxiliaire de vie, active dans la ville et en lien avec le docteur Clavier, a déclaré à nos confrères de La Voix du Midi Lauragais :

Les médecins de Villefranche-de-Lauragais ne se déplacent pas et ceux de Labastide-d’Anjou affichent complet. Comment allons nous faire, surtout pour les personnes âgées qui ne peuvent pas facilement se déplacer ?

Avec une diminution des permanences du week-end et les médecins alentours qui sont débordés, un départ à la retraite n’arrange pas les affaires d’un village où les candidatures ne se poussent pas au portillon. Pour Jean-François Pagès, c’est un problème de taille :

Un médecin dans la commune c’est primordial ! On cherchera tant qu’on pourra et on a diverses pistes, mais on nous décourage…

Des démarches fortes pour attirer un nouveau médecin

La municipalité et le médecin actuel d’Avignonet-Lauragais ne baissent pas les bras pour autant, malgré des recherches infructueuses, et proposent des nouveautés. Une des pistes exploitées par la municipalité est d’employer le généraliste. Jean-François Pagès souhaite mettre toutes les chances de son côté :

Ça commence à se voir dans certaines communes, le médecin est salarié de la municipalité. Nous lui assurons un salaire fixe et un secrétariat pour le dédouaner de la paperasse. C’est une solution assez coûteuse, mais je suis prêt à faire beaucoup de sacrifices pour qu’il y ait un médecin dans la commune.

L’idée du médecin étranger est également creusée, mais elle se confronte au fait que les formations assurées dans certains pays ne sont pas du même niveau que celles assurées en France. De plus, la barrière de la langue est à considérer…

Des prix préférentiels pour les locaux et la patientèle

Le maire se déclare prêt à mettre à disposition les locaux gratuitement dans un premier temps, afin de faciliter l’arrivée du futur médecin. Patrick Clavier accepterait aussi de discuter le prix de sa patientèle, pour attirer un nouvel arrivant.

Les idées fusent pour ceux qui tentent comme ils le peuvent de trouver un nouveau médecin, qu’il soit Français, étranger, indépendant ou salarié. Le maire déclare même, avec humour :

Si vous me trouvez un médecin, je vous fais ériger une statue de marbre sur la place publique !

Chiche !

Amandine Vachez, avec Marine Pons de Voix du Midi Lauragais

Infos pratiques :
Si vous êtes médecin et que vous voulez vous installer à Avignonet-Lauragais, contactez la mairie au 05 61 81 63 67.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image