Tribune Toubibs or not toubibs

Comment pallier à la grève des médecins pour Noël ? La solution passe peut-être par offrir un cadeau utile à vos proches...

Publié le : 17/12/2014 à 14:18
Pallasok-copie

Dans quelques jours, Noël. Et il vous manque toujours un cadeau pour la petit nièce, tata Jeanine, votre papa ou votre maman ?Pas de panique ! Voici une idée pour un présent qui devrait s’avérer fort utile pour la plupart. Prenez la direction de votre libraire préféré et fouillez les étals pour dénicher un livre de recettes médicinales de grand-mère.Il y a fort à parier que le destinataire de ce cadeau pourrait vous remercier au centuple très rapidement. La période des fêtes étant propice à gober une huître défectueuse, lécher son doigt qui vient de tremper dans la salmonelle d’une bonne vieille mayonnaise maison et abuser du Sauternes sur le foie-gras, il y a justement des foies qui s’en trouvent endommagés et des estomacs qui supportent mal les quantités.Recettes de grands-mères et plantes médicinales seront alors les seuls recours ou presque contre des gastros, crises de foie ou autres indigestions dans la mesure où très peu de toubibs répondront présents.

«80% des médecins prévoient de faire grève pendant les fêtes de fin d’année…

Un grand nombre de cabinets médicaux resteront en effet portes-closes pendant les fêtes, du 23 au 31 décembre très précisément.Les médecins libéraux ont décidé de se mettre en grève pour protester  contre un projet de loi que présentera, en janvier, la ministre de la santé Marisol Touraine.A Toulouse, pas moins de 80% des médecins prévoient de suivre le mouvement.Comme tous les praticiens de France et de Navarre, nos bons docteurs toulousains ont plusieurs revendications. Ils dénoncent la généralisation du tiers payant à partir de 2015 constituant  un outil de «démonétisation et de dévalorisation de leurs actes aux yeux du public et des patients». C’est aussi un coût, de 3,50 euros en frais de gestion par acte, que le gouvernement ne compte pas financer.Ils s’offusquent encore que la ministre de la santé prévoit de déléguer un certain nombres d’actes aux auxiliaires de santé, à l’instar de la vaccination que le projet de loi veut confier aux pharmaciens…Du coup, quoiqu’un système de garde va être mis en place – la santé étant un droit en France – ce sont essentiellement les hôpitaux publics qui vont prendre le relais des médecins libéraux durant la période de fêtes.La file d’attente aux urgences va ressembler aux queues qui patientaient devant les crémeries sous l’Occupation…Alors n’hésitez pas: courrez chez votre libraire !

Photo de Pascal Pallas

Pascal Pallas

Editeur / Rédacteur en chef
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image