Rugby Top 14. Aux abois, le Stade Toulousain reçoit le Racing 92 de Dan Carter pour le match de la peur

Sauver l'honneur. C'est quasiment tout ce qui reste à l'issue d'une saison noire. Premier non-relégable du Top 14, le Stade Toulousain reçoit le Racing 92, dimanche 16 avril 2017.

Publié le : 15/04/2017 à 19:15
Médard et les Toulousains ont un défi : sauver l'honneur face au Racing 92 et à Dan Carter (Photo : Illustration / twitter @StadeToulousain)
Médard et les Toulousains ont un défi : sauver l'honneur face au Racing 92 et à Dan Carter (Photo : Illustration / twitter @StadeToulousain)

Après une énième défaite contre Toulon dimanche 9 avril, le sort du Stade Toulousain est quasiment scellé pour cette saison de Top 14. Sauf un concours de circonstances extraordinaire, les Rouge et Noir ne devraient hélas pas participer aux phases finales.

> LIRE AUSSI : Top 14. Après Toulon, l’espoir d’une qualification du Stade Toulousain s’envole

Dan Carter en mission à Toulouse

Malgré tout, les hommes d’Ugo Mola devront faire bonne figure pour accueillir ce dimanche 16 avril le Racing 92, lors de la 24e journée de championnat.

Nous affrontons le champion en titre ce week-end. C’est un match entre deux clubs qui ont connu des saisons tumultueuses, a reconnu l’entraîneur en conférence de presse, vendredi 14 avril.

Une rencontre face à l’actuel 7e du Top 14 qui se disputera d’ailleurs au Stadium de Toulouse. Avec un demi-d’ouverture de premier choix : le Néo-Zélandais Dan Carter, désormais 35 ans, élu trois fois meilleur joueur de rugby du monde, qui n’entend pas venir sur les bords de la Garonne en touriste.

Le Stade Toulousain, premier non-relégable

13 défaites et 10 victoires, c’est le bilan des 23 premières journées de championnat des Rouge et Noir cette saison. Vivotant à une pâle 12e place, le Stade Toulousain est premier non-relégable de ce Top 14 qui risque bien de rester dans les annales de l’ovalie… Si le club le plus titré de l’histoire du rugby français et européen manquait en effet les phases finales, ce serait une première depuis plus de 40 ans !

Pour Ugo Mola, « c’est le match de notre dernière chance »

Alors évidemment, Ugo Mola sent la pression monter sur ses épaules : « La pression est liée à notre statut du moment. Nous sommes dans une situation compliquée. On espère un supplément d’âme », a réagi l’entraîneur des Rouge et Noir.

On se doit de respecter le maillot que nous avons la chance de porter, a également lancé Ugo Mola, avant d’estimer : L’ensemble des voyants sont au vert pour cette rencontre. C’est le match de notre dernière chance.

Car pour Ugo Mola, « le groupe est loin d’avoir dit son dernier mot ». Et ce, même s’il devra faire avec de nombreux absents : Paul Perez, Richie Gray, et surtout Jean-Marc Doussain et Cyril Baille… La liste s’est allongée, du côté de l’infirmerie.

Mathématiquement, le Stade peut se retrouver en Pro D2

Mathématiquement, le Stade peut encore se qualifier pour les phases finales. Sportivement, cela relèverait du miracle, puisqu’il lui faudrait remporter ses trois derniers matchs avec bonus, et compter sur autant de défaites des clubs qui le précèdent ! Mais à ce jeu-là, mathématiquement, le Stade Toulousain peut aussi, s’il cumulait encore trois défaites sans bonus, et que Grenoble enchaînait trois victoires avec bonus, se retrouver en Pro D2. Mais ce scénario catastrophe relèverait aussi du miracle, puisque 14 points séparent tout de même les deux clubs !

Au final, sauf cataclysme, le Stade risque bien de signer une piètre saison blanche. Une saison à oublier d’urgence.

Infos pratiques.
Stade Toulousain – Racing 92
Au Stadium de Toulouse
Dimanche 16 avril, coup d’envoi à 17 h.
Billetterie sur le site internet du Stade Toulousain.
Tarifs : de 10 à 70 euros

Guillaume Laurens

Rédacteur en chef adjoint
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image