Medias TLT. À Toulouse, le monde audiovisuel ne veut pas des « infos anxiogènes » de BFMTV

Une pétition, lancée vendredi 23 septembre par des professionnels du monde audiovisuel, s'oppose au projet de reprise du canal de Télé Toulouse par BFMTV.

Publié le : 23/09/2016 à 15:09
BFMTV_Pau_TDF_2012_1.JPG
Pour certains, BFMTV n'est pas la bienvenue à Toulouse. (Photo d'illustration : © Wikimedia Commons)

BFMTV n’est pas la bienvenue à Toulouse. Des professionnels du monde audiovisuel l’ont fait comprendre dans une pétition lancée vendredi 23 septembre sur le site change.org. La chaîne d’info en continu, propriété du PDG de SFR-Numericable, Patrick Drahi, a posé une candidature auprès du CSA pour reprendre le canal qu’occupait Télé Toulouse. Cette dernière avait fait faillite en 2015, laissant sur le carreau une vingtaine de salariés.

> LIRE AUSSI : BFMTV pose sa candidature et entre dans la course pour succéder à Télé Toulouse

Sa venue ne plaît pas à TV Sud qui a reçu le soutien des producteurs, réalisateurs, journalistes, acteurs du monde culturel et autres personnalités de la région toulousaine.

« Infos anxiogènes, low-cost »

Notre ville et notre région ont besoin d’une télévision locale qui s’engage auprès des acteurs de la société civile. Une télévision qui soit un catalyseur des initiatives, qui fasse rayonner notre ville et notre région, qui  porte nos valeurs de partage, de solidarité et de vivre ensemble, qui ici sont millénaires, indique la pétition.

BFMTV représente donc l’inverse aux yeux de ses détracteurs, « avec son cortège d’informations anxiogènes, ses recettes journalistiques low-cost et ses présupposés idéologiques qui sont en totale rupture avec ce qu’est profondément notre ville de Toulouse et notre région Occitanie Pyrénées-Méditerranée ».

Les représentants des deux médias seront auditionnés par le CSA le 5 octobre 2016, qui pourra délibérer pendant plusieurs mois avant de faire son choix.

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image