Actualité Le startup week-end, à Toulouse : trois jours pour créer une entreprise à partir d'une idée

La 8e édition de l'événement se tiendra à la Toulouse Business School du 28 au 30 avril 2017. Une centaine de participants sont invités à imaginer leur future start-up. Détails.

Publié le : 18/04/2017 à 11:09
Les participants au Startup Weekend Toulouse auront trois jours pour trouver en équipe le concept qui donnera naissance à leur entreprise (photo Fracebook Startup Weekend Toulouse)
Les participants au Startup Weekend Toulouse auront trois jours pour trouver en équipe le concept qui donnera naissance à leur entreprise (photo Fracebook Startup Weekend Toulouse)

Vous pensez avoir l’idée du siècle, mais vous ne savez pas comment la développer ? Ou peut-être que vous avez l’âme d’un entrepreneur, mais que vous n’avez pas le projet qui convient ? Le Startup Weekend Toulouse devrait vous aider à prendre vos marques dans le monde des jeunes pousses. Du vendredi 28 au dimanche 30 avril 2017, une centaine de volontaires travailleront main dans la main pour faire naître des projets susceptibles d’être pérennisés.

Mutualiser les talents pour développer l’idée qui donnera naissance à une start-up

Pendant 54 heures, les participants vont travailler en groupe sur une quarantaine de projets et, dès le premier soir, ils vont devoir voter pour n’en garder qu’une douzaine parmi les plus concluants. Ils formeront ensuite des équipes pour développer ces idées.

L’objectif, c’est de regrouper plein de métiers, des commerciaux, des développeurs, des gens issus du marketing ou de la communication, le temps d’un week-end, pour les qu’ils puissent échanger entre eux et réfléchir à des idées, résume Matthieu Caylet, un des organisateurs. On va partir de ces idées et on va essayer de valider, à la fin du weekend, le fait que ces idées puissent être à l’origine de start-ups.

Les différentes équipes vont ainsi être coachées pour apprendre l’art du pitch ou pour établir un business model. Elle devront aussi réaliser quelques exercices pratiques, comme aller à la rencontre de clients potentiels.

> LIRE AUSSI : Une trentaine de start-up trouvent refuge dans un “village” du Crédit agricole, à Toulouse

Les trois meilleures équipes seront épaulées

Le dimanche, le jury composé de cinq entrepreneurs écoutera les pitchs des équipes et les questionnera pour retenir les trois embryons de start-up qui sembleront les plus viables. Les gagnants bénéficieront d’un accompagnement juridique et comptable pour lancer leurs structures, mais aussi d’accès à des espaces de co-working, d’aides pour leur communication ou pour la création de leur site internet.

Le projet qui arrivera en tête pourra même profiter des services d’une société toulousaine pour travailler sur l’UX design, l’aspect expérience utilisateur, de son projet. Un atout crucial quand on sait que « pour réussir, une appli, un logiciel ou un produit doivent vraiment créer une expérience satisfaisante pour les utilisateurs ».

Travailler son réseau

Même s’ils ne parviennent pas à remporter de prix, les participants au Startup Weekend n’auront pas tout perdu. D’ailleurs, comme l’explique Matthieu Caylet, l’important, c’est de participer :

Il va y avoir différents profils : des personnes qui ont l’envie et la motivation pour créer leur start-up et des personnes qui n’ont pas l’ambition d’en créer une par eux-mêmes, mais qui ont envie de voir ce qu’est l’esprit start-up ou d’avoir l’opportunité de se greffer à un projet intéressant.

> LIRE AUSSI : Classement. Toulouse, meilleure ville de France pour débuter sa carrière

Qu’ils aient lancé ou non leur entreprise à la fin du week-end, les apprentis entrepreneurs auront au moins pu se créer un réseau. C’est d’ailleurs pour ça que l’événement se termine par une grande soirée networking ou participants, jurés et coachs pourront échanger librement et parler de nouvelles aventures professionnelles. Matthieu Caylet, lui-même, a fondé MonkeyPatch après avoir participé à un Startup Weekend avec un collègue qui est devenu un associé :

Le projet sur lequel on avait travaillé lors du week-end n’a pas continué, mais aujourd’hui, on a créé notre boîte. Il y a plein de réseaux qui se font par l’échange et on peut facilement trouver de nouveaux partenaires pour monter une start-up ou pour d’autres projets. Tout est imaginable dans le monde des start-ups, c’est ça qui est bien.

Infos pratiques :
8e Startup Weekend Toulouse
Du 28 au 30 avril 2017
à la Toulouse Business School, 20 Boulevard Lascrosses,  à Toulouse
Tarifs des trois jours (repas compris) : 60 euros pour les professionnels, 40 euros pour les étudiants et chômeurs
Inscription en ligne obligatoire sur ce site
Date limite des inscriptions : lundi 24 avril

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image