Faits-divers Squat des Arènes, à Toulouse : une rixe à l'arme blanche fait deux blessés graves

Dans la soirée du samedi 18 au dimanche 19 mars, une bagarre à l'arme blanche a fait deux blessés dans le squat des Arènes, à Toulouse. Une enquête est en cours.

Publié le : 19/03/2017 à 18:49
squat des Arènes, Toulouse, rixe, armes blanches
Deux personnes ont été blessées, une autre a été placée en garde à vue (Photo d'illustration : Normandie-Actu)

Soirée agitée dans le squat des Arènes, à Toulouse, place Agapito-Nadal. Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mars 2017, peu après minuit, une rixe a éclaté dans ce bâtiment qui abrite le plus grand rassemblement de personnes à la rue de Toulouse, avec près de 80 personnes.

> LIRE AUSSI : Toulouse. Médecins du Monde dénonce l’insalubrité des squats et « bidonvilles » dangereux

« Une soirée alcoolisée qui a tourné au vinaigre »

Dans une certaine confusion, « sans doute après une soirée bien alcoolisée qui a tourné au vinaigre », indique une source policière, une rixe a éclaté, avec l’utilisation d’armes blanches. Une bagarre qui a entraîné des blessures graves chez deux personnes « d’origine mongole », précise la police, l’une d’entre elles ayant été atteinte à l’abdomen, selon les pompiers.

Hors de danger

Les deux personnes ont été admises dans les hôpitaux toulousains, l’une à Purpan et l’autre à Rangueil, mais sont aujourd’hui hors de danger, alors que l’une d’elles ayant été admise en « état d’urgence absolue », toujours selon les pompiers.

Une enquête est en cours au sein de la police toulousaine pour déterminer les causes de cette rixe. Selon les premiers éléments de l’enquête, les personnes concernées dans cette affaire seraient arrivées depuis peu dans la Ville rose. Une personne est toujours en garde à vue.

Après un incendie et une vaste opération de police

Cet incident vient s’ajouter aux tensions qui existent dans le squat des Arènes. Mercredi 8 mars, un incendie avait entraîné l’évacuation de 200 personnes tandis qu’une semaine plus tard, mercredi 15 mars, une grosse opération avait été conjointement menée par 80 enquêteurs de la Sureté départementale de Haute-Garonne (SD), les CRS, la Direction de la surveillance du territoire (DST) et la compagnie d’intervention, débouchant sur une interpellation.

> LIRE AUSSI : Vaste opération de police au squat des Arènes de Toulouse : une personne interpellée

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image