Histoire/Patrimoine Près de Toulouse, un livre retrace l'incroyable saga du Pippermint Get 27

La Société d'histoire de Revel Saint-Ferréol a publié, en cette fin d'année 2016, un épais ouvrage sur l'histoire du Pippermint Get, né en Haute-Garonne à la fin du XVIIIe siècle.

Publié le : 25/12/2016 à 19:03
Get 27, Calvet, histoire, Revel, Pippermint
L'ouvrage vous plonge dans l'histoire de cette liqueur française créée en 1796 à Revel, dans le sud-est de la Haute-Garonne (Photo : Couverture du livre)

C’est dans une entreprise pour le moins titanesque que s’est lancé depuis presque deux ans Jean-Paul Calvet, le président de la Société d’histoire de Revel Saint-Ferréol : rendre compte de l’histoire du Pippermint Get dans un ouvrage exhaustif, agrémenté de nombreux documents d’archives et iconographies sur le sujet.

Jean-Paul Calvet a dirigé et animé le groupe de 55 personnes qui a travaillé sur la publication de cet ouvrage. (Photo : Paul Halbedel - Voix du Midi Lauragais)
Jean-Paul Calvet a dirigé et animé le groupe de 55 personnes qui a travaillé sur la publication de cet ouvrage. (Photo : Paul Halbedel - Voix du Midi Lauragais)

Même si l’idée trottait dans la tête des membres de la Société d’histoire Revel Saint-Ferréol depuis plusieurs années déjà, ce projet est véritablement né au début de l’année 2014.

On avait déjà raconté les grandes lignes de cette histoire sur notre site. Mais on avait envie d’aller plus loin en collectant les nombreux documents qu’on savait enfouis dans certains tiroirs. Et puis il y a eu un élément déclencheur en janvier 2014 : le contact avec deux personnes de la société Bacardi-Martini qui sont venues à Revel et que nous avons rencontrées avec des représentants de la mairie. Ils nous ont expliqué être très intéressés par l’histoire du Pippermint pour relancer les marques Get 27 et Get 31 et communiquer autour de celles-ci qui sont assez à la mode, notamment chez les jeunes. Nous avons alors accepté de nous lancer dans ce travail et d’écrire l’histoire plus détaillée du Pippermint Get, raconte Jean-Paul Calvet.

Des documents rares voire uniques

Le président de la Société d’histoire de Revel Saint-Ferréol constitue alors un groupe de travail qu’il ouvre notamment aux descendants des différentes branches de la famille Get. Et très rapidement, c’est une incroyable dynamique qui se met en place comme le confie Jean-Paul Calvet :

Nous étions partis dans l’idée de faire un cahier de 50 pages mais au bout de quelques mois on a vite compris que ce ne serait pas possible et qu’il fallait que nous réalisions un ouvrage beaucoup plus gros et tendre autant que possible vers l’exhaustivité. En effet, suite à notre appel, toutes les portes se sont ouvertes de façon assez incroyable. Au total, 55 personnes ont composé le groupe de travail, chacun a ouvert ses tiroirs, a fourni des documents ou des objets et s’est véritablement approprié le projet. On a pu très vite récupérer des documents exceptionnels, dont certains extrêmement rares voire uniques ! Je tiens d’ailleurs à souligner la confiance qui m’a été faite puisque certaines personnes n’ont pas hésité à me confier des documents datant parfois des années 1815-1820. Cet ouvrage, ce n’est pas mon travail mais celui de toute cette équipe que j’ai eu plaisir à animer sans qu’il n’y ait la moindre fausse note. Je n’aurais rien pu faire sans toutes ces personnes !

Un tirage à 800 exemplaires

À l’issue de presque deux années de travail et plusieurs centaines de mails échangés entre Jean-Paul Calvet et les différents membres du groupe de travail, c’est finalement un ouvrage de 528 pages qui va être publié.

Celui-ci est actuellement en cours d’impression et devrait être disponible dans les prochaines semaines.

Nous avons voulu que ce livre intitulé Histoire du Pippermint Get soit de très belle qualité. Il sera tout en couleur, sur papier glacé de bonne épaisseur, avec couverture renforcée, dos cousu… Nous bénéficions d’un sponsoring de Bacardi-Martini qui va nous permettre de le tirer à 800 exemplaires et il sera mis en vente au tarif de 35 euros. La maquette a été envoyée à l’impression en ce début du mois de novembre et pour la petite histoire, 48 heures seulement avant cet envoi, j’ai pu encore ajouter un document qui m’est seulement parvenu quelques jours auparavant. Si tout se passe bien, on devrait recevoir l’ouvrage aux alentours de la fin novembre 2016 et sa diffusion pourra commencer, indique Jean-Paul Calvet.

« Grâce à ce travail, l’histoire des Frères Get ne va pas se perdre »

La sortie de cet ouvrage sonne aujourd’hui pour Jean-Paul Calvet comme l’aboutissement de très nombreuses heures de travail. Mais aussi comme le sentiment du devoir accompli pour l’historien qu’il est.

Au fur et à mesure que tous ces documents arrivaient, je me suis totalement plongé dans cette histoire. Il y a eu un côté très ludique dans la direction de ces recherches et j’ai éprouvé une certaine forme d’addiction, certainement comparable à celle que peut susciter chez certains le fait de boire du Pippermint Get ! Outre le fait de porter à la connaissance d’un grand nombre de personnes l’histoire détaillée du Pippermint Get, le principal intérêt de ce travail, c’est d’avoir gravé cette histoire sur papier. On ne sera plus dans la tradition orale mais écrite. Un exemplaire de l’ouvrage va partir en dépôt légal à la Bibliothèque nationale de France et tous les documents ou objets récupérés vont être remis aux archives départementales de même que le dossier numérique. Les frères Get ont toujours été à la pointe, de la technologie mais aussi du marketing publicitaire, comme le prouve cette capacité qu’ils ont eue à s’entourer des meilleurs affichistes de l’époque comme Chéret. Grâce à ce travail que nous venons de réaliser, leur histoire ne va pas se perdre et va être transmise durant les prochains siècles aux générations futures. Et ça, j’en suis très fier et heureux !

Au total, ce sont plus de 400 documents qui figurent dans cet ouvrage racontant la saga du Pippermint Get. Et lorsqu’on demande à Jean-Paul Calvet celui qu’il est le plus fier de s’être procuré, sa réponse est immédiate :

Sans aucun doute, les cahiers de Jean-François Pons sur lesquelles on peut lire ses premières expériences de recettes, très détaillées, au début du XIXe siècle. Elles sont écrites sur du papier recyclé de l’époque, fait à partir de vieux habits pilés et qui donne l’impression d’une sorte de papier gaufré… On a aussi une quinzaine de médailles de l’exposition universelle de Paris. Tout cela, c’est désormais sauvé !

 

Où se procurer le livre ?

Vendu au tarif de 35 euros, le livre « Histoire du Pippermint Get » est disponible sur commande auprès de la Société d’histoire Revel Saint-Ferréol via son site www.lauragais-patrimoine.fr, mais aussi à l’office de tourisme de Revel et à la librairie du beffroi. La société d’histoire planche par ailleurs sur des actions pour assurer la promotion du livre. « On a plein d’idées mais il sera peut-être difficile d’en concrétiser certaines. Ce qui est acquis, c’est que nous organiserons une conférence avec présentation du livre, certainement en janvier. Ensuite pourquoi ne pas organiser une exposition ou mettre en place une dynamique ‘‘Revel en vert’’ comme cela a pu être fait par le passé », souligne Jean-Paul Calvet.

Paul Halbedel pour Voix du Midi Lauragais

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image