Ils font Toulouse Toulouse. Le projet de supermarché coopératif de la Chouette Coop se concrétise

Le premier supermarché coopératif de Toulouse prend forme. À l'origine du projet, la Chouette Coop a ouvert un local en ville et a lancé une opération de financement participatif.

Publié le : 12/11/2016 à 10:21
La-Chouette-Coop_-Philippe.Cadu-3.jpg
Pour l'heure, La Chouette Coop assure une distribution par mois mais à partir elle compte passer à deux distributions par semaine. Une montée en charge qui va nécessiter une nouvelle organisation et plus de moyens. (Photo La Chouette Coop/Philippe Cadu)

Lancé en 2015, le projet de premier supermarché coopératif de Toulouse avance bien. Porté par La Chouette Coop, il pourrait voir le jour dans les mois qui viennent dans la Ville rose.

Toulouse après New-York et Paris…

Inspiré d’un concept venu des États-Unis, qui fait un émule au mois de novembre 2016 à Paris avec la coopérative La Louve, le supermarché coopératif a pour but de vendre des produits bio (mais pas que), de promouvoir les circuits courts et plus globalement des pratiques éco-responsables, le tout à des tarifs attractifs. Il nécessite de la part de ceux qui veulent s’y agréger une participation active puisque les adhérents doivent consacrer du temps à la gestion du magasin…

À Toulouse, le projet avance bien. La Chouette Coop, qui revendique en novembre 525 membres pour 65 membres actifs, vient d’ouvrir un local sur l’avenue de Lyon qui va permettre de mener une phase de test.

C’est une première action qui se concrétise puisque c’est la première fois que nous avons un lieu à nous. Cette ouverture a un impact énorme auprès de notre communauté mais aussi des habitants du quartier, et plus généralement de gens qui ne faisaient pas partie de la communauté.  C’est un lieu qui va nous permettre de passer des étapes vers le supermarché, indique Pascale Bourgeaiseau, coordinatrice du projet.

Accélération des distributions à partir de janvier 2017

D’une distribution par mois, La Chouette Coop compte passer à deux distribution par semaine dès le début d’année 2017, toujours dans le local du 12, avenue de Lyon. « C’est à compter de cette date que nous allons mettre véritablement en pratique l’idée fondatrice de notre coopérative puisque ceux qui commanderont des aliments chez nous donneront aussi de leur temps à la caisse par exemple. L’ensemble des gens qui achèteront des produits chez nous seront aussi des coopérateurs », explique Pascale.

Toujours à cette date, La Chouette Coop élargira le nombre de références vendues. Pour l’heure, seuls des fruits et légumes sont distribués. En janvier, la coopérative mettra en vente de la charcuterie, du fromage et de la volaille. Mais tout ceci demande du matériel et donc de l’argent.

Une opération de financement participatif bien lancée

Cet argent, la coopérative espère en partie obtenir via une opération de financement participatif  lancée sur la plateforme kisskissbankbank.com. Vendredi 11 novembre 2016, La Chouette Coop avait amassé plus de 9 883 euros sur les 16 000 espérés. Cette opération se poursuit tout le mois de novembre.

Les financeurs de l’économie sociale et solidaires seront aussi mis à contribution pour boucler cette phase test, dernier étage de la fusée avant l’ouverture du supermarché coopératif de 1 000 m2.

Un quartier populaire, endroit idéal pour l’ouverture du supermarché

La création du supermarché qui est déjà dans toutes les têtes. « On étudie toutes les opportunités qui se présentent sur la base de nos critères : un accès aisé en les transports en commun en voitures, un site dans un quartier populaire car nous accordons beaucoup d’importance au fait que les plus modestes puissent venir s’approvisionner chez nous. L’idéal serait donc de pouvoir s’implanter dans un quartier populaire toulousain », détaille Pascale.

Photo de David Saint-Sernin

David Saint-Sernin

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image