Politique Primaire de la gauche : à Toulouse, Hamon prend le large et fait beaucoup mieux qu'Aubry en 2011

Au premier tour de la primaire de la gauche, dimanche 22 janvier, Benoît Hamon caracole en tête à Toulouse, 16 points devant Manuel Valls… Bien mieux que Martine Aubry en 2011.

Publié le : 23/01/2017 à 21:00
À Toulouse, Benoît Hamon devance largement Manuel Valls améliore nettement le score obtenu par Martine Aubry en 2011 (Photo : Illustration/ Normandie Actu)
À Toulouse, Benoît Hamon devance largement Manuel Valls améliore nettement le score obtenu par Martine Aubry en 2011 (Photo : Illustration/ Normandie Actu)

Alors que le pataquès n’en finit plus, lundi 23 janvier 2017, autour d’une éventuelle manipulation des résultats à la primaire de la gauche, il est bien difficile de savoir le nombre précis de votants à Toulouse et en Haute-Garonne, au premier tour dimanche.

> LIRE AUSSI : Primaire de la gauche : la polémique sur les chiffres rebondit à Toulouse

J’ai seulement les résultats de 195 bureaux sur 202, expliquait à 17 h 30, Aude Lumeau-Préceptis, présidente du comité départemental d’organisation de la primaire. Et je ne sais pas lesquels manquent dans le département, ni même s’il y en a qui manquent à Toulouse.

Résultats du premier tour à Toulouse

Sans savoir s’ils sont complets, voici les résultats obtenus à Toulouse par chacun des candidats à la primaire, selon Aude Lumeau-Préceptis :

  • Benoit Hamon : 43,17 % – 6 821 voix
  • Manuel Valls : 27,32 % – 4 317 voix
  • Arnaud Montebourg : 14,85 % – 2 347 voix
  • Vincent Peillon : 7,95 % – 1 257 voix
  • François de Rugy : 4,01 % – 633 voix
  • Sylvia Pinel : 1,90 % – 301 voix
  • Jean-Luc Bennahmias : 0,80 % – 126 voix

Hamon relègue Valls 15 points derrière

À l’arrivée, c’est le candidat Benoît Hamon, dont l’un des principaux soutiens était l’ancien maire (PS) de la ville, Pierre Cohen, qui arrive très largement en tête à Toulouse, devançant même l’ancien Premier ministre Manuel Valls de près de 16 points. 43,17 % pour le premier, 27,32 % pour le second, mais avec un écart de 2 504 voix seulement. L’ex-ministre de l’Économie Arnaud Montebourg recueille 14,85 % des suffrages, soit 2 347 voix.

Rappelons que les deux finalistes sont venus à Toulouse avant le premier tour : après la venue de Manuel Valls à Tournefeuille (où il est arrivé en tête), samedi 14 janvier, Benoît Hamon avait choisi de finir sa campagne du premier tour dans la Ville rose, vendredi 20.

> LIRE AUSSI : Primaire de la gauche. Toulouse, dernière étape de campagne pour « la révélation » Benoît Hamon

Dix points de mieux que Martine Aubry !

Déjà, fin 2011, au premier tour de la primaire à gauche, Martine Aubry devançait François Hollande , à Toulouse. Mais elle ne recueillait « que » 33,35 % des voix. Benoît Hamon fait donc dix points de plus que celle qui lui a ouvert la voie. Au second tour, il y a cinq ans, c’est François Hollande qui l’emportait à Toulouse, avec 51,7 % des suffrages exprimés.

Faible score de Sylvia Pinel, originaire de Toulouse

À noter, dimanche 22 janvier, le faible score de la locale de l’étape : la représentante du Parti radical de gauche, Sylvia Pinel, née à L’Union (Haute-Garonne), aux portes de Toulouse, et soutenue par son mentor, Jean-Michel Baylet. Elle fait même légèrement moins dans la Ville rose (1,90 %) qu’au plan national (1,97 %).

Guillaume Laurens

Rédacteur en chef adjoint
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image