Société Boom des inscriptions sur les listes électorales avant 2017, et à Toulouse ?

Alors que Paris bat un record d'inscriptions sur les listes électorales, d'autres villes signalent aussi un rush avant le 31 décembre. Dernier jour pour pouvoir voter en 2017.

Publié le : 30/12/2016 à 10:46
Pour voter à la présidentielle, il ne reste plus que quelques jours pour s'inscrire sur les listes électorales... (Photo Creative Commons)
Pour voter à la présidentielle, il ne reste plus que quelques jours pour s'inscrire sur les listes électorales... (Photo Creative Commons)

Paris annonce un record d’inscriptions sur les listes électorales. Un record qui remonte à l’année 1978 ! Lyon, Montpellier, Rennes, Strasbourg ou Lille suivraient la même tendance. Qu’en est-il à Toulouse ?

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017 : plus que quelques jours pour s’inscrire sur les listes électorales

L’enjeu n’est pas anodin. Il s’agit de pouvoir voter à la prochaine élection présidentielle en 2017, puis aux législatives qui suivront dans la foulée.

Néo-toulousain ? Simple déménagement dans Toulouse ? Naturalisé récemment ? Jusqu’au 31 décembre 2016, l’inscription sur les listes électorales est possible en ligne sur le site mon.service-public.fr mais aussi auprès du service des formalités administratives à l’Hôtel de ville, dans les mairies annexes, ou encore par courrier.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, bien que la population soit jeune à Toulouse, il est difficile de parler de rush concernant les inscriptions. Sacha Briand, adjoint au maire de Toulouse, remarque une accélération logique des inscriptions en décembre, avec 9 000 inscriptions supplémentaires entre le 15 décembre et le 28 décembre 2016.

35 000 inscriptions pour le moment, contre 45 000 en 2011

Toutefois, ces chiffres ne sont pas « exceptionnels lors d’une année pré-électorale », poursuit l’élu toulousain. A titre de comparaison, « il y a eu 45 000 inscriptions en 2011 », année précédant l’élection de François Hollande à la présidence de la République, « contre 35 000 inscriptions le 28 décembre dernier ».

Il n’y aura donc « manifestement pas de record » à Toulouse bien qu’il faille attendre le 31 décembre 2016 pour comparer.

Hugues-Olivier Dumez

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image