Actualité Présidentielle 2017 : un tiers des communes de Haute-Garonne a mis le Front national en tête

La candidate du FN Marine Le Pen est arrivée en tête du scrutin dans 190 des 588 communes de Haute-Garonne, au premier tour la Présidentielle, dimanche 23 avril 2017. Explications.

Publié le : 25/04/2017 à 11:02
Marine Le Pen est arrivée en tête dans 190 communes de la Haute-Garonne pour le premier tour de la Présidentielle 2017. (Photo : Normandie Actu)
Marine Le Pen est arrivée en tête dans 190 communes de la Haute-Garonne pour le premier tour de la Présidentielle 2017. (Photo : Normandie Actu)

En Haute-Garonne, lors du premier tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen fait un score moindre qu’au niveau national, avec 16,71% des suffrages exprimés, se plaçant derrière Emmanuel Macron (26,43 %) et Jean-Luc Mélenchon (23,69 %). Mais la patronne du Front national arrive quand même en tête dans 190 communes du département, sur 588 au total.

> DÉCOUVREZ AUSSI : Notre carte interactive des résultats dans les régions, départements et communes de France

Un « vrai ras-le-bol » des administrés

L’Isle-en-Dodon, dans le Comminges, est l’une de ces communes. La candidate du FN y a récolté 25,88 % des suffrages exprimés. Et pour le maire sans étiquette, aux manettes de la commune depuis 2014, c’est loin d’être une surprise.

Je m’y attendais, explique François Caraoué, le maire. Quand on croise les administrés sur le terrain, on sent qu’il y a un vrai ras-le-bol.

Pour François Caraoué, les causes de ce vote sont avant tout locales. « On n’est jamais mis au courant des décisions qui se prennent et on fait n’importe quoi ! », estime l’élu, qui pointe par exemple du doigt le redécoupage cantonal de 2014 qui avait supprimé le canton de L’Isle-en-Dodon, pour le fondre avec celui de Cazères. « Les administrés se sentent perdus ! »

Envie de changement

Ce ras-le bol, Daniel Espinosa, le maire d‘Eaunes, l’a aussi senti chez ses administrés. Dans la commune de 5 827 habitants, située dans le canton de Portet-sur-Garonne, le Front national arrive en tête, avec 26,47 %. « Les gens ont exprimé leur mécontentement », estime l’édile, qui a été élu sous l’étiquette PS aux dernières municipales. « Et je les comprends ! Leur préoccupation, c’est de payer les factures et de manger à la fin du mois, ils veulent qu’on les entende et que ça change ».

Sonnette d’alarme

Sentiment d’abandon, mais aussi désaffection des services publics. « On nous enlève tous les services de proximité », raconte François Caraoué, à L’Isle-en-Dodon. « On a perdu deux matinées d’ouverture du bureau de poste, la Trésorerie c’est pareil… À un moment, les gens tirent la sonnette d’alarme ! »

Cette sonnette d’alarme a été tirée dans plusieurs communes des cantons de Cazères et d’Auterive. Sur la carte des résultats, on voit se dessiner un « ventre » de la Haute-Garonne qui a voté pour Marine Le Pen. Ainsi, à Rieumes, la candidate du Front national arrive en tête, avec 25,82 % des suffrages exprimés, tout comme à Lherm (26,49 %), Noé (28,26 %) ou encore Auterive (27,33 %).

En orange, le vote Macron, en noir, le vote Le Pen, en rouge, le vote Mélenchon et en bleu, le vote Fillon. Le ventre de La Haute-Garonne a placé Marine Le Pen en tête, lors du premier tour des Présidentielles 2017
En orange, le vote Macron ; en noir, le vote Le Pen ; en rouge, le vote Mélenchon et en bleu, le vote Fillon. Le ventre de La Haute-Garonne a placé le Front national en tête, lors du premier tour de la Présidentielle 2017 (Document : Côté Toulouse)

En tête dans le fief de Lionel Jospin

Plus symbolique, la commune de Cintegabelle est l’une des belles prises du Front national au premier tour. Dans l’ancien fief de Lionel Jospin, qui est aussi la commune de Sébastien Vincini, secrétaire départemental du PS en Haute-Garonne, Marine Le Pen arrive en tête, avec 26,41% des suffrages exprimés. Plus parlant encore : le Parti socialiste arrive en cinquième position, avec seulement 10,06 % des suffrages exprimés.

Au nord du département, le Front national arrive en tête à Fronton (25,22 %) ; Villemur-sur-Tarn (27, 37 %) ou encore Cadours (27,88 %). Des scores qui doivent réjouir Julien Leonardelli. Le secrétaire départemental du Front national est en effet candidat aux législatives sur la cinquième circonscription, où se trouvent ces communes.

À Mauvezin, 43,24 % des suffrages pour Marine Le Pen

C’est à Mauvezin, commune du Comminges limitrophe du département du département du Gers qui (en pourcentage de votes exprimés) a le plus voté pour Marine le Pen. La petite commune - à peine une centaine d’habitants et 48 inscrits sur les listes électorales - a placé Marine Le Pen en tête du premier tour, culminant à 43,24 %.

Cinq communes n’ont donné aucune voix au FN

En France, elles ne sont que 56. Et la Haute-Garonne en compte cinq. Cinq communes où aucun bulletin Front national n’a été glissé dans les urnes : Baren, Cazaril-Laspènes, Jurvielle, Saccouvielle et Trébons-de-Luchon.

Lucie Fraisse

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image