Actualité Présidentielle 2017. « Ni Macron, ni Le Pen » : une journée de protestation, à Toulouse

Journée de protestation, jeudi 27 avril 2017, à Toulouse ! Blocus, rassemblement, apéro... trois rendez-vous sont annoncés sur les réseaux sociaux, jusqu'à 1 h du matin. Le point.

Publié le : 26/04/2017 à 12:15
ManifestationToulouseInsoumisPrésidentielle
À Toulouse, trois rendez-vous sont organisés jeudi 27 avril 2017, pour protester contre l'issue des élections présidentielles. (photo d'illustration © Côté Toulouse / H-O.D.)

Quand la France a choisi Emmanuel Macron et Marine Le Pen, Toulouse a préféré Jean-Luc Mélenchon, dimanche 23 avril 2017, lors du premier tour de l’élection présidentielle. C’est donc en toute logique que, jeudi 27 avril, la Ville rose verra rouge. Trois événements sont pour l’instant annoncés sur les réseaux sociaux, de sept heures à une heure du matin.

> LIRE AUSSI : Mélenchon, Macron, Fillon… Où les candidats ont-ils fait leurs meilleurs scores, à Toulouse ?

Blocus des lycées le matin

Cette journée de protestation commence par un appel national à bloquer les lycées et universités de France, « contre Le Pen et Macron ». Après avoir occupé les salles de classe, élèves et étudiants comptent organiser des temps de parole pour, par la suite, organiser « des manifestations, banquets ou autres ». On ignore toutefois, pour l’heure, dans quelle mesure les lycées toulousains répondront à cet appel.

À Paris, une manifestation partira à 11 heures de la place de la République, avant de se diriger vers celle de la Bastille, pour finir à Nation. À Toulouse, un rassemblement est organisé à partir de 13 heures.

Échanges et discussions l’après-midi

Ce rassemblement pacifiste, baptisé « Manif Ni Macron Ni Le Pen #OnVautMieuxQueCa », est annoncé place du Capitole. Au programme : débats et échanges, le tout organisé dans le sillage des mouvements lancés aux quatre coins de la France.

Aucun mouvement ou organisateur ne s’est déclaré, et la page Facebook indique que les mineurs présents sur place ne seront pas pris en charge. Elle précise également que, si éventuelles « violences » il y a, le créateur de l’évènement Facebook n’est, en aucun cas, responsable. La veille de la tenue du rassemblement, 357 personnes avaient indiqué s’y rendre et 1 900 être intéressées.

> LIRE AUSSI : À Toulouse, des débordements en marge de la soirée électorale

Apéro le soir

À la suite de ce rassemblement, qui doit s’achever vers 20 heures, un « Apéro Ni Patrie Ni Patron, Ni Le Pen ni Macron » sera organisé place Saint-Pierre, jusqu’à une heure du matin. Face aux appels à voter Macron, pour faire barrage au Front national (FN), les organisateurs de l’événement avancent que « le vote utile n’existe pas ».

Nous ne souhaitons pas nous résigner, ni en rester là. C’est par les luttes qu’on se fait entendre et non par les urnes, écrivent-ils.

Au programme, là encore, des discussions pour « partager nos émotions, analyser la situation qui se trouve devant nous et envisager des actions communes », est-il précisé sur la page Facebook de l’apéro. Les participants sont également invités à amener de quoi boire, manger et « s’amuser ».

Et le 1er mai ?

Tous les ans, dans l’ensemble du pays, lors du 1er mai, une marche est organisée pour la Fête du travail. Pendant ce jour férié, tous les citoyens sont invités à se rassembler, quelque soit leur bord politique. Cette année, elle aura lieu une semaine avant la date du second tour des élections présidentielles de 2017.

Dans un contexte social tendu, plusieurs organisations ont appelé au rassemblement, sur les réseaux sociaux. La France Insoumise (ainsi que la branche Jeunes du mouvement) a donné rendez-vous à 10 h 30 place Esquirol, tout comme le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), ainsi que Lutte Ouvrière et la CGT de la Haute-Garonne. En fin de manifestation, l’organisation syndicale a annoncé un concert militant et des surprises !

À 17 heures, la compagnie Fabulax présentera la pièce de théâtre Debout sous l’orage, au parc des sports du Bazacle (impasse du Ramier des Catalans). La pièce a, pour thème central, la façon de résister en France, au XXe siècle.

L’union départementale de la CGT a également fixé un rendez-vous à Saint-Gaudens, à 10 heures le même jour, place Jean-Jaurès.

Tisséo fête aussi le Travail !
Attention, lundi 1er mai, le réseau Tisséo ne dérogera pas à la règle et n’assurera aucune circulation, de toute la journée.
Métro, tram, bus, Navettes Aéroport et Centre-ville ainsi que les TAD de Tisséo, ne sont pas assurés, est-il précisé sur son site Internet.

> LIRE AUSSI : Chez Mélenchon, malgré un score historique à Toulouse, le spectre de la division avant les législatives

Alice Patalacci

Journaliste à Côté Toulouse.
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image