Politique Georges Méric, le président du Conseil départemental, contre une candidature de Hollande en 2017

Lors de sa conférence de presse de rentrée, le président du Conseil départemental de Haute-Garonne s'est dit contre une candidature de François Hollande à la présidentielle.

Publié le : 14/09/2016 à 17:51
méric
Georges Méric ne croit pas aux chances de François Hollande pour la présidentielle. (Photo : Côté Toulouse/Florian Martinez)

« François Hollande n’est pas mon candidat ». Pour Georges Méric, le président du Conseil départemental de Haute-Garonne, les choses ont été mises au clair lors de la conférence de presse de rentrée de l’institution, mardi 13 septembre 2016.

« Éviter la Bérézina »

Une déclaration choc qui n’est finalement pas une surprise. En effet, depuis son élection à la tête de l’institution départementale, Georges Méric a souvent fait preuve de liberté de ton.

Cette dernière sortie, en forme de tacle adressé au président de la République, ne fait pas exception à la règle. Comme le rapporte La Dépêche du Midi, Georges Méric est sévère : « Je cherche un candidat pour éviter la Bérézina. Aujourd’hui, je n’en ai pas. François Hollande n’est pas ce candidat ».

« La machine à perdre »

Celui qui a succédé à Pierre Izard ne donne cependant pas de préférence quant aux candidats déclarés à gauche. Georges Méric se contente d’un constat : « La gauche est divisée et la machine à perdre enclenchée. » Quant à la personnalité qui pourrait enrayer la mécanique de la défaite, les choses restent ouvertes pour Georges Méric. Seule certitude : le besoin d’unité.

Un vœu pieu qui sera mis à l’épreuve de la primaire du Parti socialiste, organisée en décembre.

Photo de Xavier  Lalu

Xavier Lalu

Journaliste, chef de projet à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image