Politique La députée Laurence Arribagé, présidente des Républicains en Haute-Garonne, lâche François Fillon

La députée Laurence Arribagé, présidente des Républicains en Haute-Garonne, retire, vendredi 3 mars 2017, son soutien à François Fillon et appelle à tenir à une réunion de crise.

Publié le : 03/03/2017 à 17:23
Laurence Arribagé, députée de la Haute-Garonne, et surtout présidente des Républicains dans le département, ne soutient plus le candidat François Fillon à la présidentielle. (Photo envoyée par mail par L. Arribagé)
Laurence Arribagé, députée de la Haute-Garonne, et surtout présidente des Républicains dans le département, ne soutient plus le candidat François Fillon à la présidentielle. (Photo : DR)

Sale journée, pour François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017. Empêtré dans des affaires d’emplois présumés fictifs concernant plusieurs membres de sa famille, l’ex-Premier ministre voit ses principaux soutiens se rétracter un à un, après son annonce de maintenir sa candidature, malgré sa probable mise en examen.

Les langues se délient dans la Ville rose aussi, et plusieurs personnalités politiques appellent plus ou moins ouvertement au remplacement du candidat de la droite et du centre. Le premier à dégainer a été le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui a annoncé à Côté Toulouse qu’il pourrait donner son parrainage à Alain Juppé.

> LIRE AUSSI : Affaire Fillon. Le maire de Toulouse pourrait donner son parrainage à Alain Juppé

Dans le contexte actuel, fragilisant le bon déroulé de l’élection présidentielle, je lance un appel solennel et demande à l’ensemble des candidates et candidats à la primaire de la droite et du centre, ainsi qu’aux bureaux politiques des Républicains et de l’UDI, de se réunir dans les plus brefs délais pour trouver une issue responsable et digne de l’espoir d’alternance des Français, indique la députée, vendredi 3 mars 2017.

Ne pas « sacrifier le désir d’alternance »

À moins de soixante jours du premier tour de l’élection présidentielle, Laurence Arribagé, députée de Haute-Garonne, lance cet appel en refusant « que l’on sacrifie le désir massif d’alternance exprimé à l’occasion de la primaire des 20 et 27 novembre derniers sur l’autel de la division et de l’entêtement ».

Présidente des Républicains de la Haute-Garonne et chargée de l’organisation départementale de la primaire, Laurence Arribagé poursuit : « Nous ne gagnerons cette élection qu’en étant unis autour d’un homme et d’un projet. Or ces conditions ne sont, de fait, plus remplies depuis la dernière conférence de presse de François Fillon ».

Refuser « d’offrir une qualification » au FN

Je refuse que nous offrions, par des abandons individuels ou des entêtements dangereux, une qualification pour le second tour au Front national. L’enjeu est aujourd’hui de recréer les conditions de l’unité pour redresser notre pays, estime Laurence Arribagé.

Alors que plus de 160 000 votants se sont rendus aux urnes en Haute-Garonne les 20 et 27 novembre derniers, Laurence Arribagé demande la tenue d’une réunion dans les plus brefs délais afin d’adopter une position commune : « Je demande à nos ténors de se parler, de faire preuve de responsabilité et de lucidité sur la crise que nous traversons et de trouver, ensemble, une solution pour sortir de cette situation intenable. La victoire est encore possible ! », conclut-elle.

Guillaume Laurens

Rédacteur en chef adjoint
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image