Restos à Toulouse Nouveau à Toulouse. Le Piège à Loups, un resto qui se métamorphose en bar le soir

Deux jeunes associés sont à l'origine du Piège à Loups, un nouveau resto situé rue des Tourneurs, entre Esquirol et la place Rouaix. On vous le fait découvrir.

Publié le : 11/11/2016 à 19:16
Le soir, le resto se métamorphose en bar à plancha (Photo Le Piège à Loups)
Le soir, le resto se métamorphose en bar à plancha. (Photo : Le Piège à Loups)

Cuisine de saison le midi, ambiance bar à grignoter en soirée, voici le Piège à Loups, un nouveau resto situé rue des Tourneurs, à Toulouse.

La formule du midi à 15 euros (entrée-plat-dessert) a de quoi séduire les amateurs de pauses gustatives qui s’échinent pendant leur journée de boulot et désirent aiguiser les papilles pendant la pause. Elle change chaque semaine.

Des produits locaux

Le midi, nous proposons de la cuisine de saison, explique Pierre Pertenais, 26 ans, associé dans cette aventure avec Martin Dunglas, 27 ans. À titre d’exemple, la clientèle du Piège à Loups avait le choix cette semaine entre un velouté d’épinard et pois chiche au cumin et une tarte aux poireaux et au chèvre. Pour le plat principal, il y a toujours le choix entre poisson et viande. Nous avons proposé aujourd’hui des filets de merlu avec de la polenta crémeuse au cresson et un crumble parmesan et pignon de pin. Les amateurs de viande pouvaient déguster de la poitrine de porc confite au thym et au miel avec purée de pommes de terre et salade.

Les desserts sont dans la continuité de ce qui précède. Cette semaine, vous pouviez opter pour un fondant au chocolat avec biscuits à l’avoine et caramel beurre salé ou de la pomme au four avec du miel et un crumble de spéculos avec crème fouettée. Le chef cuistot, Guillaume Dias, a fait ses classes Au Bon Servant, un établissement rue des Couteliers, aux Carmes.

Côté vin, la carte est plutôt réduite avec deux références de vin blanc et rouge (Pic Saint-Loup et Cabardès), un rosé et un Champagne. Comptez 3,50 euros le verre et 18 euros la bouteille.

Ambiance bar à plancha le soir

Le soir, le resto se métamorphose en bar à plancha. Au menu : Camembert rôti au four, Burrata au pesto, assiette de charcuterie…

Nos fromages proviennent directement de l’établissement Deux Chavanne, avenue Saint-Exupéry à Toulouse, détaille Pierre Pertenais. Notre charcuterie vient de Consolaro, spécialisé dans le cochon, à Colomiers. Les planchas sont vendues entre 5 et 15 euros. Il s’agit de portions collectives. Nous proposons aussi des pommes frites maison au prix de 3,50 euros.

Pourquoi ce nom ?

Le Piège à Loup est situé au 3 rue des Tourneurs (Photo Côté Toulouse / H.-O. D.)
Le Piège à Loup est situé au 3 rue des Tourneurs (Photo Côté Toulouse / H.-O. D.)

Le Piège à Loups est ouvert tous les jours sauf le dimanche. Le soir, du lundi au samedi, de 19 h à 23 h, pour manger. Le midi, du mardi au samedi, de 12 h jusqu’à 14 h 30 inclus. Le resto possède une terrasse comportant 16 couverts, un rez-de-chaussée avec près d’une vingtaine de places et un étage avec plus d’une dizaine de couverts dans une ambiance bistro.

Les deux associés précisent avoir concédé un lourd investissement pour rénover les lieux : cuisine entièrement neuve afin de remplacer l’ancienne pizzeria, nouvelle déco, réfection du sol à l’étage… L’établissement accueille les Toulousains depuis fin août.

Pourquoi le Piège à loups ? « C’est compliqué de trouver un nom ! », souligne Pierre non sans humour. Ces deux amateurs de pêche ont donc choisi le poisson, et non l’animal. « L’idée est venue lors d’un apéro avec des amis, poursuit-il. Cela avait du sens, on s’appelle souvent “Mon loup” entre nous pour rigoler… »

Hugues-Olivier Dumez

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image