Culture & Loisirs Le Muséum de Toulouse fait gagner le droit de dormir une nuit entre ses murs

À l'occasion de la Nuit européenne des musées, le Muséum de Toulouse organise un grand jeu de piste. À gagner, le droit de dormir une nuit entière entre ses murs... Les détails.

Publié le : 14/05/2017 à 10:19
nuit muséum
Pour la Nuit européenne des musées, vous pourrez gagner une nuit pour dormir au Muséum. (Photo : Christian Nitard)

Qui n’a jamais rêvé, en visitant un musée, d’y être oublié après la fermeture pour profiter du lieu complètement seul ? Le Muséum de Toulouse va peut-être exaucer votre souhait…

À l’occasion de la Nuit européenne des musées qui se déroulera le samedi 20 mai 2017, l’équipe de ce musée dédié à l’histoire naturelle va organiser un grand jeu de piste. Avec pour lot exceptionnel, le droit de dormir une nuit entière entre ses murs, au milieu de ses collections.

Deux façons de participer… pour deux gagnants !

Samedi 20 mai, de 19 h à 1 h, les visiteurs sont donc invités à venir redécouvrir le Muséum de Toulouse en nocturne. En écho à l’exposition temporaire « Chiens et Chats », l’équipe d’animation culturelle a mis sur pied un grand jeu de piste, intitulé « Chacun cherche ses chats ». Non, l’objectif n’est pas de prononcer cette phrase sans fourcher, mais de partir à la recherche de petits minous et gros matous qui se seront glissés dans les collections plongées dans la pénombre.

À l’aide de la lumière de son smartphone ou de petites torches, il faudra retrouver ces chats éparpillés sur les deux étages de l’exposition permanente. Le petit personnage sera toujours le même, mais prendra plusieurs formes : panneaux, stickers, etc., décrit Valérie Bernard, chargée de la programmation culturelle du Muséum.

Il faudra alors indiquer l’emplacement des minets sur une feuille de jeu reprenant le plan du muséum distribué à l’entrée. À la fin du parcours, les participants devront glisser cette feuille dans une urne, avec leurs coordonnées. Un tirage au sort sera ensuite réalisé parmi les bonnes réponses pour déterminer le gagnant.

Les visiteurs les plus connectés pourront également tenter leur chance avec un « chafari photo ».

L’idée sera de prendre, au cours de la soirée, des photos sympas de cette chasse au chat et de les partager avec le Muséum grâce au hashtag #chafarimuseum, détaille Valérie Bernard.

Plusieurs options sont possibles : partager ses photos directement sur Instagram et Twitter avec le hashtag, ou via le site T4G.fr/chafarimuseum. Les photos envoyées par ce biais seront retransmises en direct pendant la soirée sur écran géant. Ceux qui souhaitent participer au jeu sans que leur photo soit publique pourront aussi la transmettre par e-mail à l’équipe du muséum (avec Chafarimuseum en objet).

Un tirage au sort parmi toutes les photos définira un second gagnant.

Les gagnants choisiront quatre personnes pour dormir au Muséum

Il y aura donc deux gagnants à l’issue de la soirée. Chacun d’entre eux pourra sélectionner quatre personnes qui l’accompagneront pour dormir une nuit entière entre les murs du Muséum. La date de cette nuit insolite sera fixée ultérieurement, en fonction des disponibilités de chacun et du lieu.

S’il ne faut pas s’attendre à voir les animaux prendre vie comme dans le film Une Nuit au Musée, avec Ben Stiller, l’expérience s’annonce aussi improbable qu’exceptionnelle.

C’est un rêve d’enfant qu’on a probablement tous fait, s’enthousiasme Valérie Bernard. Notre envie, c’était donc d’offrir un moment privilégié aux gagnants, qu’ils aient l’impression que le musée leur appartient…

Concrètement, les deux groupes de cinq personnes arriveront après la fermeture du Muséum et bénéficieront d’une visite accompagnée privée pendant une heure. Le dîner leur sera ensuite offert au restaurant Le Moaï. Pendant ce temps, un lieu de couchage sera préparé pour chaque groupe à des endroits différents du Muséum au cœur des collections.

À partir de 21 h, chaque groupe aura ensuite quartier libre pour profiter seul du musée. « Il n’y aura plus personne, à part un agent de sécurité qui se fera discret. On prévoit une extinction complète des feux vers 23 h 30, mais nos visiteurs d’une nuit pourront très bien poursuivre leur exploration à la torche s’ils le souhaitent », précise Valérie Bernard.

Le lendemain matin, l’expérience s’achèvera autour d’un petit-déjeuner offert aux dix participants, avant la réouverture du Muséum à 10 h.

Photo de Delphine Russeil

Delphine Russeil

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image