Actualité Nouvelle région : le Conseil régional adopte le nom Occitanie

À l'issue de trois heures de débats, les élus régionaux ont adopté le nom Occitanie, vendredi 24 juin. Il devra désormais être validé par le gouvernement et le Conseil d'État.

Publié le : 24/06/2016 à 13:19
8107973991_d889857afc_z-630x0-1-630x0-1-630x01.jpg
Les élus du Conseil régional se sont prononcés en faveur du nom Région Occitanie, vendredi 24 juin 2016. (Photo illustration : Flickr/cc/Caroline Léna Becker)

Les élus du Conseil régional ont adopté le nom Occitanie pour la nouvelle grande région, vendredi 24 juin 2016. 85 élus ont voté pour, 60 contre, 9 se sont abstenus et un élu régional n’a pas participé au vote.

La mention Pyrénées-Méditerranée fera office de sous-titre de manière systématique dans le cadre de la communication institutionnelle. Elle pourra, par ailleurs, être traduite en occitan ou en catalan.

Le vote des élus désormais achevé, le gouvernement sera saisi et le Conseil d’État devra valider le nouveau nom par décret, le 1er octobre 2016. Le choix des conseillers régionaux n’est donc, à ce stade, pas définitif.

Consensus

En choisissant Occitanie, les élus ont suivi la résolution adressée par la présidente socialiste Carole Delga, dans laquelle elle demandait aux conseillers régionaux de tenir compte des résultats de la consultation citoyenne. Vendredi 10 juin 2016, les quelque 200 000 citoyens ayant participé au vote avait largement plébiscité le nom Occitanie, avec près de 45% des suffrages.

Lors de l’ouverture de l’assemblée plénière, vendredi 24 juin à Montpellier, la présidente de la Région, Carole Delga, a d’ailleurs défendu à nouveau cette appellation.

Depuis l’annonce des résultats de la consultation, le terme Occitanie suscitait la désapprobation des Catalans, qui craignaient que leur identité ne tombe dans l’oubli, comme celle des acteurs du monde économique qui préfèrait une dénomination plus proche du critère géographique.

La présidente a donc souhaité faire consensus, et a lancé un appel aux Catalans :

L’opposition veut saisir le gouvernement

Lors des débats, les élus de la droite et du centre ont fait connaître leur préférence pour l’appelation « Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ». Lors de sa prise de parole, le porte-parole de la droite, Stephan Rossignol a annoncé, par ailleurs, vouloir saisir le gouvernement pour conserver la dénomination utilisée depuis la fusion des régions.

> LIRE AUSSI : Pour Carole Delga, la nouvelle grande région doit s’appeler Région Occitanie

De son côté, l’élue FN France Jamet défendait la dénomination « Languedoc », qui n’a pourtant reçu que 22,29% des suffrages lors de la consultation citoyenne.

Photo de Mylène Renoult

Mylène Renoult

Journaliste Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image