Actualité La mairie de Toulouse va lancer une charte pour favoriser la végétalisation des façades des immeubles

INFO CÔTÉ TOULOUSE. La mairie de Toulouse s'apprête à lancer une charte de végétalisation des rues et des façades d'immeubles de Toulouse. Les explications.

Publié le : 19/01/2016 à 16:06
bayard-dss.JPG
La rue Bayard, en cours de réaménagement, pourrait être bien plus verdoyante dès les prochaines années avec la charte de végétalisation lancée par la mairie de Toulouse. (Photo Côté Toulouse/D.S-S))

Toulouse possède déjà des murs végétalisés. Les plus connus sont ceux de la Cité de l’Espace et du Muséum d’Histoire Naturelle. Mais ce n’était jusqu’ici en rien une démarche généralisée. Cela pourrait le devenir.

La mairie de Toulouse travaille en effet sur la rédaction d’une charte de végétalisation des rues et des façades de la Ville rose. La démarche a été annoncée par Jacqueline Winnepenninckx-Kieser, maire de quartier, aux habitants des quartiers Bayard, Belfort, Saint-Aubin et Dupuy, il y a a quelques jours.

Nous allons lancer une démarche de végétalisation des rues et des façades des immeubles dès la fin janvier. C’est une opération conjointement menée avec Elisabeth Toutut-Picard, l’adjointe en charge du Développement durable, qui doit permettre de co-construire cette végétalisation avec les riverains. Ce texte permettra à ceux qui le désirent de garnir leurs façades avec des végétaux, a annoncé l’élue le mardi 12 janvier 2016.

Cette démarche a plusieurs objectifs : l’embellissement des rues et l’amélioration du cadre de vie, favoriser la biodiversité en ville et l’absorption du CO2 dans un contexte de réchauffement climatique. Les premières plantations pourraient intervenir dès 2016.

Bordeaux a déjà sa charte, Paris son permis

Ce type de charte n’est pas une première en France. Elle existe déjà à Bordeaux où les habitants peuvent, par exemple, prendre l’initiative de fleurir un trottoir. Il leur suffit pour cela d’en faire la demande auprès de leur mairie de quartier. Les services techniques de la Ville mènent alors une étude de faisabilité pour voir si le projet est réalisable. Et si c’est le cas, une autorisation d’occupation temporaire à titre gratuit est donnée et la Ville de Bordeaux intervient pour creuser une fosse de plantation et fournir la terre végétale. Plus facile, la plantation de végétaux au pied des arbres est également encouragée chez nos voisins.

Sans présager les contours de la future charte toulousaine – contactée, la mairie de Toulouse ne souhaite pas plus communiquer sur le sujet – la Ville rose pourrait s’inspirer de cette charte pour tracer son propre sillon. Ce qui signifiait aussi un cadre de plantation très précis (taille des plantes, des fosses de plantations, ne pas gêner la circulation des piétons sur les trottoirs) et certains devoirs pour les demandeurs comme celui d’entretenir la verdure plantée.

Demain des immeubles végétalisme comme à Milan ?

Les grandes métropoles européennes portent également ce type d’initiatives. Paris a lancé son permis de végétaliser la ville en juin 2015 et les promeneurs peuvent observer des murs végétalisés en plusieurs endroits de la Ville lumière.

Milan en Italie a inauguré, en 2014, Bosco Verticale (forêt verticale), deux tours de 80 et 112 mètres de haut situées en plein centre-ville et recouverte de végétation. Le projet de l’architecte Stefano Boeri a consisté à planter l’équivalent d’un hectare de forêt sur les balcons des deux tours, ce qui a nécessité de transporter avec l’aide de grues presque 900 arbres, mais aussi des milliers d’arbustes et de petites plantes, et de les installer sur des balcons.

Toulouse est loin d’en être là mais pourquoi ne pas imaginer un jour un quartier d’affaires en plein coeur de Toulouse qui aurait pour critère essentiel la végétalisation de ses façades ou encore un projet verdoyant pour les futures ramblas de Jean Jaurès, un des aménagements majeurs annoncés par le maire Jean-Luc Moudenc pour les prochaines années ?

Photo de David Saint-Sernin

David Saint-Sernin

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image