Football Ligue 1 : le TFC maître à domicile face à Bastia, Andy Delort rejoint le club des trois

Ligue 1. Les Violets l'ont emporté face aux Corses, samedi 11 février 2017 en soirée, sur la pelouse du Stadium de Toulouse. Andy Delort a même rejoint le « club des trois ».

Publié le : 11/02/2017 à 22:21
Ligue1TfcBastiaAndyDelort
Le Toulouse football club (TFC) s'est imposé, samedi 11 février 2017 en soirée, face à Bastia, sur la pelouse du Stadium. (photo © Twitter / TFC)

Jamais deux sans trois. Samedi 11 février 2017, en soirée, le Toulouse football club (TFC) s’est imposé face à Bastia, sur la pelouse, dont l’état était tout relatif, du Stadium (4-1). Plus qu’un bon score, cette soirée s’est également soldée sur une entrée dans le « club des trois », pour Andy Delort.

L’attaquant, passé par Caen puis Les Tigres du Mexique, est arrivé à Toulouse à la suite du mercato hivernal. Sous les couleurs des Violets, avec lesquels il jouait son troisième match samedi soir, il avait déjà marqué deux buts : un premier contre Angers (4-0), un deuxième face à Lorient (1-1). Puis coup de théâtre, face aux Corses.

Record pour Delort

C’est un fan du Téfécé, coordinateur statistiques et journaliste sportif, qui a lancé l’alerte. Ça fait maintenant 35 ans qu’aucun Toulousain n’est venu marquer au moins trois buts sur ses trois premiers matches joués avec les Violets.

Le recordman jamais égalé reste Edmond Baraffe qui, en 1963, a réussi à marquer cinq buts dès ses trois premiers matchs. Il est suivi par Ernest Schultz, qui en a marqué quatre en 1957, puis Karoly Csapo, auteur d’un triplé en 1982. Et maintenant Andy Delort, qui répète cette règle du jamais deux sans trois, en 2017.

Les Toulousains dominent…

Pour revenir au match, la première mi-temps a clairement été à l’avantage du TFC. La première action notable a été à l’initiative d’Andy Delort qui, à la 14e minute, a tenté un coup franc, avant de filer un coup de crampons à Gilles Cioni. Après être resté quelques instants au sol, le Corse s’est finalement relevé.

Reprise du jeu à la 20e, avec un corner de Saint-Maximin, stoppé par Alban Lafont. Le gardien toulousain dégagera de justesse un deuxième ballon, huit minutes plus tard.

À la 34e, alors qu’Andy Delort repart à l’attaque, Nicolas Saint-Ruf prend un carton jaune, pour l’avoir retenu au départ puis maintenu au sol. Deux minutes plus tard, Andy Delort récupère un ballon d’Issa Diop qui, malgré qu’il ait heurté le poteau, rentre dans les cages (1-0).

Les spectateurs ont à peine le temps de célébrer ce but que Martin Braithwaite se glisse entre Lassana Coulibaly et Gilles Cioni pour, d’un tir puissant du gauche, marquer son propre but et monter le score à 2-0 (43e).

… et gagnent

À la 53e, Bastia a commencé à se réveiller pour inscrire son unique but de la rencontre, grâce à Prince Oniangué, qui met là son deuxième but de la saison. Entre la 57e et la 61e, c’est une pluie de cartons jaune qui s’abat sur les deux équipes : deux pour Toulouse, deux pour Bastia, tout le monde est servi ! Le jaune de Yannick Cahuzac finit par voir rouge. Le capitaine corse, sous le coup de deux avertissements finit expulsé du terrain.

Les Corses vont subir une deuxième expulsion, à la 74e : Nicolas Saint-Ruf a fauché le Toulousain Corentin Jean, qui prend un carton jaune à la suite de son tacle. C’est sa deuxième faute depuis le début du match, il sort donc du terrain après discussions.

Au milieu de tous ces bavardages, à la 76e, Martin Braithwaite, lui, joue et marque un deuxième but sur penalty (3-1). Pascal Dupraz fait sa tambouille et procède à deux changements, en faisant notamment sortir Andy Delort. Mais les Toulousains ne se reposent pas sur leurs lauriers et, à la 86e, Issa Diop marque le quatrième but de la rencontre sur un corner (4-1).

Alors qu’il exprime sa joie en enlevant son maillot, il écope d’un carton jaune. Malgré deux minutes de temps additionnel, le score ne bouge pas et reste en faveur des joueurs de la Ville rose, qui grappillent trois points au classement. Avec 33 points, le TFC se place ainsi à la neuvième place du général.

> LIRE AUSSI : Maillot collector, livre, festivités : voici comment le TFC va fêter ses 80 ans en 2017

Alice Patalacci

Journaliste à Côté Toulouse.
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image