Actualité Législatives 2017. Ce sont les dix candidats du Front national en Haute-Garonne

La direction du Front national a officiellement investi dix candidats en Haute-Garonne pour les élections législatives qui auront lieu les 11 et 18 juin 2017. Voici la liste.

Publié le : 09/05/2017 à 15:18
Législatives, Julien Leonardelli, FN, politique, présidentielle, Marine le Pen, PS, Les Républicains, Haute-Garonne, circonscription
Julien Leonardelli, secrétaire départemental du Front national en Haute-Garonne, sera candidat sur la 5e circonscription, celle du nord toulousain. (Photo : Côté Toulouse/Anthony Assémat)

Le deuxième tour de l’élection présidentielle à peine digéré que le troisième tour se prépare déjà en coulisses. Ce fameux troisième tour, ce sont les élections législatives. Organisées les 11 et 18 juin 2017, elles appelleront aux urnes les électeurs pour désigner les futurs députés, qui seront élus pour une mandature de cinq ans.

> LIRE AUSSI : Présidentielle 2017. Emmanuel Macron plébiscité à Toulouse et Montpellier, vainqueur partout en Occitanie

LR, PS, France Insoumise… On connaît le casting

En Haute-Garonne, dix députés siégeront à l’Assemblée nationale. Pour ce rendez-vous, la droite et le centre, qui ambitionnent de remporter ces législatives pour imposer une cohabitation au sommet du pouvoir à En Marche !, avaient déjà investi ses candidats début 2017, tandis qu’au Parti socialiste, on avait pris les devants fin 2016.

Dans le camp de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, les noms des dix candidats ont été dévoilés en mars 2017. Avec un changement d’importance : c’est désormais l’écologiste Patrick Jimena, ancien conseiller général de Haute-Garonne (2011-2015) et actuel conseiller municipal d’opposition à la mairie de Colomiers, une figure bien connue de l’ouest toulousain, qui mènera la bataille sur la 6e circonscription en lieu et place de Nadine Stoll, laquelle devient sa suppléante.

> LIRE AUSSI : Législatives 2017. Ce sont les dix candidats de Jean-Luc Mélenchon en Haute-Garonne

En Marche ! : fin du suspense après le deuxième tour

Du côté d’En Marche !, les investitures seront dévoilées dans le courant de la semaine. Néanmoins, quelques noms ont déjà été officialisés sur le plan national, dont deux en Haute-Garonne : Élisabeth Toutut-Picard (adjointe au maire en charge du Développement durable à la mairie de Toulouse) sur la 7e circonscription, et la journaliste Sandrine Morch sur la 9e circonscription (détenue par le numéro 3 du PS, Christophe Borgel).

Et le Front national ? Le parti de Marine Le Pen, dont Steeve Briois, le maire de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a pris le relais comme président, peut rêver d’envoyer au Palais Bourbon davantage que deux élus, comme ce fut le cas sur la mandature 2012-2017 (Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen).

La liste des dix candidats FN

En Haute-Garonne, le parti frontiste a officiellement investi ses candidats, dont sept femmes. La moitié de ces candidats siègent déjà à la Région Occitanie. Voici la liste :

1re circonscription : Quentin Lamotte. Courtier en assurances et en crédits, il représente, à 29 ans, l’avenir du FN toulousain. Élu conseiller régional d’Occitanie fin 2015, sur la liste portée par Louis Aliot, il est le benjamin de nouvelle assemblée régionale. Il devra notamment ferrailler contre Catherine Lemorton (PS), élue en 2007 et 2012 et présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale de 2012 à 2017, et François Chollet, adjoint à la mairie de Toulouse et chef du département de neurologie de Purpan.

> LIRE AUSSI  : Conseil régional : qui sont les nouveaux élus FN de Haute-Garonne ?

2e circonscription : Nadine Alex. 65 ans, retraitée de l’Éducation nationale.

3e circonscription : Sonia Decamps. 57 ans, conductrice de bus.

Cinq candidats sont actuellement conseillers régionaux d'Occitanie : Marie-Christine Parolin (à gauche), Marie Dombes (2e à gauche), Julien Leonardelli (au centre), Maïthé Carsalade (2e en partant de la droite) et Quentin Lamotte (à droite). (Photo : Mélanie Volland)
Cinq candidats sont actuellement conseillers régionaux d'Occitanie : Marie-Christine Parolin (à gauche), Marie Dombes (2e à gauche), Julien Leonardelli (au centre), Maïthé Carsalade (2e en partant de la droite) et Quentin Lamotte (à droite). (Photo : Mélanie Volland)

4e circonscription : Maïthé Carsalade. Passée de l’UMP (aujourd’hui rebaptisé Les Républicains) au FN avec fracas en 2015, l’ancienne adjointe de Dominique Baudis, puis de Philippe Douste-Blazy, va mener la campagne face à la sortante Martine Martinel (PS), Bertrand Serp (LR), Liem Hoang Ngoc (le responsable du programme économique de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise lors de l’élection présidentielle) et probablement Mickaël Nogal (le représentant d’Emmanuel Macron en Haute-Garonne au sein du mouvement En Marche !).

> LIRE AUSSI : L’ex-élue centriste de Toulouse Maithé Carsalade tête de liste du FN en Haute-Garonne

5e circonscription : Julien Leonardelli. Le secrétaire départemental du FN est la carte maîtresse du parti de Marine Le Pen pour empocher une circonscription. Conseiller régional d’Occitanie depuis 2016, il est en lice dans un secteur où le Front national a fait de bons scores lors des derniers scrutins. Il lancera sa campagne le 11 juin 2017 au château de Launac.

6e circonscription : Michèle Pellizzon. Cette infirmière à la retraite, âgée de 71 ans, est l’une des rares personnes élues aux municipales de 2014 dans le département (elle siège dans l’opposition à Tournefeuille). C’est dans cette commune (plus de 26 000 habitants) de l’ouest toulousain que le FN avait fait polémique à l’automne 2016 en voulant débattre, au conseil municipal, de la charte intitulée « Ma commune sans migrants », une initiative nationale du FN.

> LIRE AUSSI : « Ma commune sans migrants » : la charte du Front national bientôt débattue près de Toulouse

7e circonscription : Marie Dombes. Agée de 60 ans, elle est nutritionniste libérale et conseillère régionale d’Occitanie.

8e circonscription : Marie-Christine Parolin. Agent administrative et conseillère régionale d’Occitanie, elle est âgée de 55 ans.

9e circonscription : Eloïse Teriitaumihau. Cette candidate veut notamment défendre « le lien indissoluble entre la Métropole et l’Outre-Mer ».

10e circonscription : Mathieu Lachuries. À 25 ans, ce natif du Lauragais tentera sa chance sur les terres socialistes du sortant Kader Arif, ancien secrétaire d’État aux Anciens combattants de François Hollande. Il est également le responsable de la communication du Front national de Haute-Garonne.

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image