Actualité Législatives. Voici (enfin) la liste des candidats de « La République en Marche » en Haute-Garonne

Jeudi 11 mai 2017, la Commission nationale d'investiture de La République en Marche a dévoilé le nom de la majorité des candidats aux législatives. Le point en Haute-Garonne.

Publié le : 11/05/2017 à 17:15
Macron, En Marche !, législatives, politique, Toulouse, Haute-Garonne, Iborra, Nogal, Lagleize, Cabaré, circonscriptions
Pierre Cabaré (en haut à g.), Jean-Luc Lagleize (en haut à dr.), Mickaël Nogal (en bas à g.) et Monique Iborra (en bas à dr.) sont quatre des dix candidats de La République en Marche pour les législatives en Haute-Garonne (Photos : Côté Toulouse/Anthony Assémat)

Un peu à l’image de son programme présidentiel, qui avait été dévoilé début mars 2017, à seulement un mois et demi du premier tour, Emmanuel Macron a tardé à dévoiler le nom des candidats aux élections législatives de son mouvement, rebaptisé La République en Marche.

428 noms dévoilés

Jeudi 11 mai 2017, la Commission nationale d’investiture, par la voix de Richard Ferrand (secrétaire général de La République en Marche) avec plus d’une heure de retard au planning, a levé le voile sur 428 noms (214 hommes et 214 femmes, parité parfaite), et non sur l’intégralité des 577 circonscriptions. 52% de ces candidats sont issus de la société civile et n’ont encore jamais exercé de fonctions électives politiques. La moyenne d’âge est de 46 ans (le plus jeune a 24 ans et la plus âgée, 72 ans).

> LIRE AUSSI : Modem, ex-PS, société civile… Pourquoi ils soutiennent Emmanuel Macron en Haute-Garonne

Avant cette annonce, on connaissait l’identité de deux des dix heureux élus en Haute-Garonne : Elisabeth Toutut-Picard, adjointe en charge du développement durable à la mairie de Toulouse (sur la 7e circonscription, celle du Volvestre) et Sandrine Mörch, journaliste (sur la 9e circonscription, celle du sud toulousain et du Muretain, tenue par le numéro 3 du PS national, Christophe Borgel).

> LIRE AUSSI : Législatives 2017. Emmanuel Macron investit l’adjointe au maire de Toulouse Elisabeth Toutut-Picard

Le Modem et Cap 21 représentés

Voici les personnes qui ont fait acte de candidature et qui défendront le camp Macron aux élections législatives, tenteront de donner une majorité au nouveau président de la République… et d’entrer au Palais Bourbon pour la première fois pour la majorité des candidats :

1ère circonscription : Pierre Cabaré (Cap 21, le mouvement de Corine Lepage)

2e circonscription : Jean-Luc Lagleize (secrétaire départemental du Modem de Haute-Garonne)

3e circonscription : Corinne Vignon (maire de Flourens, au sud-est de Toulouse)

4e circonscription : Mickaël Nogal (référent départemental d’Emmanuel Macron en Haute-Garonne)

5e circonscription : Non communiqué

6e circonscription : Monique Iborra (députée sortante, élue sous l’étiquette PS en 2007 et 2012). A 72 ans, c’est elle la candidate la plus âgée chez les Macronistes

7e circonscription : Elisabeth Toutut-Picard (adjointe au maire en charge du développement durable à la mairie de Toulouse)

8e circonscription : Non communiqué

9e circonscription : Sandrine Mörch (journaliste à France Télévisions)

10e circonscription : Sébastien Nadot (ex-Mouvement des Progressistes)

En séminaire, samedi à Paris

La liste dévoilée est sans surprise, Pierre Cabaré était annoncé sur la 1ère circonscription, et sa concurrente France Insoumise Claire Dujardin avait publié dans la semaine un communiqué de presse en indiquant clairement le responsable de Cap 21 en Haute-Garonne comme son adversaire…

Le patron du Modem en Haute-Garonne était garanti d’avoir une place après l’alliance de François Bayrou avec Emmanuel Macron.

Enfin, sur la 10e circonscription, le nom de Sébastien Nadot n’est pas étranger au sérail politique. Le prof de gym toulousain avait tenté, en vain, d’obtenir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle avant de basculer dans le camp d’En Marche !

Les dix candidats de la Haute-Garonne retrouveront les autres personnes investies pour un séminaire de travail qui se déroulera, samedi 13 mai 2017 au musée du Quai Branly, à Paris.

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image