Actualité L'avocat de Toulouse qui veut attaquer en justice les « Républicains » annonce avoir déjà 1 500 soutiens

L'avocat toulousain Christophe Léguevaques attaquera en justice le nouveau nom de l'UMP. Une pétition de soutien qu'il a lancé a recueilli 1500 signatures en 48h assure-t-il.

Publié le : 23/04/2015 à 19:30
Leguevaques
L'avocat toulousain Christophe Léguevaques veut obtenir la nullité de la marque "Les Républicains" et groupe des soutiens autour de lui à cet effet. © HOD

«Nous sommes les Républicains». C’est le titre d’une pétition de soutien que Me Christophe Léguevaques a lancé sur internet le 21 avril. Et 48 heures plus tard, 1500 personnes l’ont déjà signé assure son initiateur.

Cette démarche accompagne la décision de l’avocat toulousain d’initier une procédure judiciaire afin d’obtenir la nullité de la marque «Les Républicains» qui doit devenir le nouveau nom de l’UMP fin mai. «La mobilisation est très forte et en progression constante autour de cette initiative», constate l’avocat.

> LIRE AUSSI: Un avocat toulousain attaque en justice la marque «Les Républicains»

Question procédure judiciaire médiatique, Christophe Lèguevaques n’en est pas à son coup d’essai. Les irradiés de Rangueil, c’est lui, comme la défense des mairies touchées par les emprunts toxiques (Fonsorbes en Haute-Garonne, par exemple…) et le dossier AZF en tant qu’avocat de la mairie de Toulouse. Mais le sujet le plus emblématique – et le plus actuel – de l’ancien candidat à la primaire socialiste pour la mairie de Toulouse en 2008, reste le dossier de la privatisation de l’aéroport Toulouse-Blagnac, dans lequel il pèse de tout son poids pour faire annuler la procédure.

Coup de com’ ?

Autant de précédents symboliques qui – et c’est surtout le cas du dernier – interrogent aujourd’hui sur les véritables motivations de Christophe Léguevaques qui a annoncé qu’il lancerait officiellement son action contre l’UMP le 5 mai à la demande de plusieurs «Républicains» dont il dévoilera les noms le même jour.

D’autant que la méthode employée par l’avocat toulousain a de quoi surprendre comme le remarque un article de la rédaction de RTL, paru sur son site internet, le 17 avril : « L’avocat, inscrit au barreau de Paris mais travaillant la plupart du temps sur des affaires toulousaines, invite également tous ceux qui souhaiteraient lui « donner mandat » pour agir en leur nom et en leur compte à signer un « bulletin de participation à l’action en justice afin de restituer à la liberté d’expression le vocable « les républicains ». En contrepartie, il demande le versement d’une somme allant de 12 euros à 240 euros. Le principe peut surprendre », rapporte le journaliste.

Interrogé par RTL, l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Toulouse, Pascal Saint Geniest avoue « être réservé sur la légalité de ce procédé ».

L’UMP, directement attaqué par l’avocat toulousain, est sur la même longueur d’ondes : « Christophe Léguevaques cherche une nouvelle fois par cette action à faire une opération de communication visant à faire parler de lui », flingue Pierre Esplugas, porte-parole de la fédération de la Haute-Garonne.

Photo de Pascal Pallas

Pascal Pallas

Editeur / Rédacteur en chef
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image