Aéronautique & Espace L'Iran passe une « mégacommande » à Airbus : 100 appareils... mais pas d'A380

Airbus et Iran Air ont signé une commande de 100 appareils, fin décembre 2016, pour la somme de 20 milliards de dollars, prix catalogue. Soit un des plus gros achats de l'histoire.

Publié le : 23/12/2016 à 15:50
CommandeA380Airbus
Iran Air a signé une commande de 100 appareils, avec Airbus, pour la somme de 20 milliards de dollars, au prix catalogue. (photo d'illustration © AirbusGroup)

C’est un beau cadeau de Noël, que l’Iran fait à Airbus. Iran Air a signé une commande ferme de 100 appareils, fin décembre 2016, pour la somme de 20 milliards de dollars environ, au prix catalogue. Et, finalement, les A380 ne sont plus au programme.

> LIRE AUSSI : Pourquoi douze Airbus A380 ont sauté de la commande iranienne

Une des plus grosses commandes

Au sein de cette commande, figurent 46 A320, 38 A330 (dont 28 Neo) et 16 A350, précise Airbus. Le premier appareil devrait être livré à la fin du mois de janvier 2017.

Cet achat, précise la compagnie, figure parmi les dix plus gros enregistrés par Airbus.

« On ne peut pas parler d’annulation »

Mais, sur le document, point d’A380… « On ne peut pas parler d’annulation », appuie Airbus.

En janvier, nous avions annoncé la commande de 116 avions, dans le protocole d’accord. Mais ils n’étaient pas inscrits au carnet de commande, précise la compagnie.

La cause de ce revirement : l’impossibilité de recevoir le géant des airs, du côté de l’aéroport international de Téhéran. Ce dernier peut accueillir les appareils, mais pas un important flux de passagers. « Nous avons cependant bon espoir de signer une autre commande, dans les années à venir », complète Airbus.

Cette commande « marque le début d’une relation qui ne peut qu’évoluer au vu de l’augmentation du trafic en Iran (…), qui sort d’un embargo de 25 ans. Le secteur de l’aviation civile Iranien a donc un fort potentiel de croissance et Airbus va travailler en étroite collaboration avec Iran Air pour répondre à leurs besoins », achève la compagnie.

Et concernant les autres programmes d’Airbus ?

Concernant le report, à mars 2018, de l’entrée en service du premier A330neo, Airbus se refuse à tout commentaire. De son côté, l’A350 poursuit sa montée en cadence. L’objectif, en 2016, était de livrer 50 exemplaires de l’A350, contre 14 l’année dernière. Fin novembre, 39 avions avaient déjà été livrés aux compagnies aériennes.
Airbus devrait pouvoir livrer dix A350 chaque mois d’ici la fin 2018.

> LIRE AUSSI : Faute de commandes, Airbus décide de baisser la cadence de production de l’A380

Alice Patalacci

Journaliste à Côté Toulouse.
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image