Actualité [En images] L'Espace commercial Saint-Georges va changer de visage, à Toulouse

En perte de vitesse, l'Espace commercial Saint-Georges, situé au centre-ville de Toulouse, va engager de lourds travaux pour se redonner un nouveau souffle et attirer les familles.

Publié le : 31/03/2017 à 11:49
Capture-decran-2017-03-31-a-12.12.311.png
Voici à quoi ressemblera l'Espace Saint-Georges après les travaux. (Image : Sud Architectes)

Comme la galerie commerciale de Compans-Caffarelli, l’Espace Saint-Georges situé au centre-ville de Toulouse va se lancer dans de lourds travaux pour se redonner un nouveau souffle. Un chantier qui va durer jusqu’en 2019 dans le but de refaire de cette galerie marchande en perte de vitesse, un lieu plus vivant et plus agréable. C’est sans doute l’opération de la dernière chance pour l’Espace Saint-Georges.

La moitié des enseignes ont fermé

Le constat est implacable : « Actuellement, nous avons cinq millions de visiteurs par an sauf que la durée moyenne des visites est de 15 minutes, contre trois quarts d’heure en moyenne sur le plan national. Sur ces cinq millions de visiteurs, 60 % ne font que traverser le centre commercial », indique Pascal Sanvoisin, le directeur de l’Espace Saint-Georges. Résultat, il ne reste aujourd’hui que 25 commerces ouverts alors qu’à plein régime la galerie peut en accueillir… 50.

Dans la galerie marchande actuelle, de nombreux commerces sont fermés (Photo David Saint-Sernin).
Dans la galerie marchande actuelle, de nombreux commerces sont fermés. (Photo : Côté Toulouse/David Saint-Sernin)

Un nouveau plan de circulation

Pour renverser la vapeur, les propriétaires du site vont restructurer en profondeur la galerie marchande. En premier lieu, ils vont casser le plan de circulation actuel qui propose un raccourci très pratique entre le boulevard Carnot et le centre-ville. Un tronçon de l’allée centrale va être supprimé pour diminuer les flux de passants qui ne font que transiter.

Le nouveau plan de circulation prévoir de supprimer l'une des allées du centre-commercial (Crédit Sud Architecte).
Le nouveau plan de circulation prévoir de supprimer l'une des allées du centre-commercial. (Crédit Sud Architectes)

Une verrière agrandie

Toujours dans la galerie, c’est la verrière de la place Occitane qui va être agrandie pour laisser rentrer plus de lumière, et l’espace situé en-dessous va aussi être élargi. Cette verrière deviendra d’ailleurs la connexion privilégiée entre le centre-commercial et la place Occitane, ce volume de verre étant desservi par un escalier monumental en verre et un ascenseur.

La verrière du centre commercial sera agrandie à l'occasion du chantier - (Crédit Sus Architectes).
La verrière du centre commercial sera agrandie à l'occasion du chantier . (Image : Sud Architectes)

Des entrées rénovées

Vu de l’extérieur, le centre commercial va aussi changer de visage. Les trois entrées existantes vont être rénovées. L’entrée donnant sur le boulevard Carnot sera constituée d’une verrière. L’entrée orientée vers le centre-ville, rue Saint-Jérôme, sera modifiée une façade vitrée rectiligne venant remplacer le mur-rideau.

La couverture métallique du côté de la place Occitane sera, elle, réduite pour amener plus de lumière naturelle.

Les familles ciblées

Pour faire revenir l’Espace Saint-Georges dans la lumière, le gestionnaire va néanmoins devoir aller plus loin que l’architecture. Entre un centre-ville qui reste dynamique sur le plan commercial, l’arrivée d’une nouvelle enseigne comme Primark – qui va déplacer les flux commerciaux -, et surtout des centres commerciaux de périphérie qui promettent tous des lieux de vie aux consommateurs.

Aujourd’hui, le centre commercial ne répond plus aux attentes des visiteurs et la clientèle que nous visions en 2006, lors de la dernière rénovation, ce n’est plus celle que nous visons avec cette restructuration. L’offre commerciale, qui sera dévoilée au deuxième semestre 2017, s’appuiera sur les commerçants existants complétés par de nouvelles marques qui cibleront un public jeune et familial. Nous voulons d’abord créer un écrin puis y mettre des activités commerciales qui ne sont pas encore présentes dans le centre-ville, annonce Pascal Sanvoisin qui travaille sur une nouvelle identité graphique et, peut-être, sur un nouveau nom pour l’espace commercial.

Les travaux débuteront dans le courant de l’année 2017 pour une durée de 21 mois. Le centre commercial restera ouvert pendant les travaux.

Photo de David Saint-Sernin

David Saint-Sernin

Journaliste
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image