Politique Hamon vainqueur de la primaire de la gauche : ce qu'il faut retenir des résultats à Toulouse

Benoît Hamon est arrivé largement en tête en Haute-Garonne devant Manuel Valls à l'occasion du deuxième tour de la primaire de la gauche, avec plus de 61 000 votants.

Publié le : 29/01/2017 à 22:45
PS, primaire de la gauche, politique, Vincini, bureaux de vote, Hamon, Valls
Benoît Hamon récolte près de 59% des voix en Haute-Garonne, et même 65% dans les bureaux de vote toulousains (Photo : Normandie Actu)

C’était écrit mais on ignorait l’écart du résultat. Aujourd’hui, la certitude est là et comme l’a déclaré Benoît Hamon au pupitre de la Mutualité, à Paris : « La gauche s’est réveillée ».

À l’occasion du deuxième tour de la primaire de la gauche, l’ancien porte-parole du PS et ex-ministre de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire de la première partie du quinquennat Hollande devançait, en début de soirée, Manuel Valls avec 58,65% des suffrages, contre 41,35% pour l’ancien Premier ministre.

À 21 h, le score de Hamon avait légèrement augmenté, à 58,88%.

Hausse de la participation

Quant à la participation, dont le réel niveau avait tant défrayé la chronique dans la semaine, elle s’élevait, selon la Haute autorité de la primaire, à plus de 1,1 million de votants sur 60% des bureaux de vote dépouillés. Un chiffre qui avait bondi, à 22 h, à près de 1,8 million de votants sur quasiment 80% de bureaux dépouillés.

Confirmant une tendance à la hausse entrevue tout au long de la journée, comme à Toulouse à la mi-journée. À midi, la participation avait quasiment été supérieure de près de 25% selon Sébastien Vincini, premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de Haute-Garonne.> LIRE AUSSI : Primaire de la gauche : à midi, participation en hausse à Toulouse et en Haute-Garonne

Les tweets politiques de la soirée à Toulouse

De quoi réjouir manifestement le vice-président EELV de la Région Occitanie Gérard Onesta, qui a dû apprécier l’appel au rassemblement avec les écologistes… et n’a pas oublié la période Valls à Matignon, en référence à la mort du militant écologiste Rémi Fraisse à Sivens.
Satisfaction aussi pour une autre vice-présidente du Conseil régional, Nadia Pellefigue (PS), soutien de Montebourg passée naturellement dans le camp Hamon au deuxième tour.

Le soutien numéro un à Toulouse de Benoît Hamon dès le premier tour, l’ancien maire de la Vile rose Pierre Cohen, s’est lui aussi félicité sur Twitter de la victoire de son candidat.

L’humour était également de la partie du côté du PS, qui rêve à un destin mitterrandien pour Benoît Hamon…

Hamon fait 65% des voix à Toulouse

Vers 22 h 30, Sébastien Vincini était un premier fédéral heureux de cette journée électorale.

Organiser 200 bureaux de vote en un mois était un vrai défi. Je suis satisfait que ça se termine bien.

À partir de 196 bureaux de vote dépouillés (sur 201 dans le département), Hamon recueillait 58,75% de voix, contre 41,25% pour Valls.

Pour Toulouse, avec une participation finale 22% supérieure au premier tour, c’est 65-35 pour Hamon, explique l’organisateur de la primaire en Haute-Garonne.

Toujours sur la base de 196 bureaux, le deuxième tour a mobilisé 61 003 votants dans le département.

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image