Ils font Toulouse Gérer un décès et des obsèques : à Toulouse, des conseils funéraires façon Tupperware

Conseillère funéraire : c'est l'activité originale qu'exerce Mélanie Cazeaux à Toulouse et dans l'agglomération pour répondre aux nombreuses interrogations autour des obsèques.

Publié le : 29/10/2016 à 17:02
cimetière, mort, conseillère funéraire, Fidès, Mélanie Cazeaux, obsèques, Toussaint
La mort, source d'inquiétude... et de très nombreuses questions (Photo d'illustration : Fotolia)

La mort, sujet tabou par excellence. On l’effleure en cette période de la Toussaint, alors qu’il faut se recueillir sur les tombes. Mais la mort est aussi la source de nombreuses questions quand survient le décès d’un proche ou quand il s’agit de gérer la concession d’un cimetière.

Répondre à un besoin

Un contrat obsèques, c’est quoi ? Combien coûte un enterrement ? En cas de crémation du corps, que faire des cendres ? Cela fait six ans que Mélanie Cazeaux, professionnelle du secteur établie à Toulouse, entend quotidiennement toutes ces questions de la bouche des familles de la région, souvent désemparées, mal informées, subissant le manque d’anticipation. Une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), datée de 2014, indique pourtant que 48% des Français laissent des recommandations voire des instructions complètes concernant leurs obsèques.

Conseillère funéraire indépendante, Mélanie Cazeaux propose des réunions d'information à domicile « façon réunion Tupperware » (Photo : Fidès Funéraire)
Conseillère funéraire indépendante, Mélanie Cazeaux propose des réunions d'information à domicile « façon réunion Tupperware » (Photo : Fidès Funéraire)

En janvier 2015, Mélanie Cazeaux crée sa société indépendante, Fidès Funéraire, pour répondre à ce besoin et combler un vide au vu des enjeux. Le funéraire est d’abord une questions de textes de lois peu connus ou ignorés. « L’après décès est très encadré. Par exemple, le statut des cendres a été revu en 2008 et on ne peut pas les garder à domicile », indique-t-elle.

Battre en brèche les idées reçues

Selon elle, certaines idées reçues ont la cuirasse épaisse, engendrant « beaucoup de lacunes et une réelle méconnaissance dans le domaine du funéraire ». La crémation serait moins chère que l’inhumation… « C’est en partie faux ». Le transport d’une urne funéraire d’un columbarium à un autre ? « Le particulier peut le faire lui-même sans passer par des professionnels. » Un caveau ou une pierre tombale seraient incontournables… « Pas du tout, il n’y a aucune obligation », répond-elle.

Afin de démêler ces sujets complexes, la conseillère funéraire toulousaine a choisi un modèle qui a déjà fait ses preuves dans un domaine plus léger : les réunions Tupperware.

Je propose des réunions d’information à domicile, c’est plus ludique et participatif. J’évoque avec la famille l’organisation des obsèques du proche décédé, l’achat d’un monument funéraire, le régime juridique de la concession… Le programme est donné à l’avance aux familles afin que chaque participant à la réunion puisse noter ses questions. La réunion dure entre une heure et une heure et demie et tous les participants reçoivent un guide du funéraire et des mises à jour gratuites pour suivre l’évolution des lois.

Pour les élus, aussi

Les nouveaux retraités qui souhaitent épargner à leurs enfants le règlement des obsèques : c’est le profil qui revient le plus dans les rencontres de Mélanie. Côté tarifs, une réunion de neuf personnes coûte 90 euros (soit neuf euros par personne) pour une intervention à domicile dans la Ville rose et dans un rayon de 50 km.

En indépendante, notre spécialiste toulousaine de l’au-delà propose ses services aux mairies et aux élus en charge des cimetières, notamment, et peut mettre sur pied une conférence d’informations pour les habitants d’une commune si les maires le souhaitent. « S’informer sur la mort, ce n’est pas anormal ni morbide », conclut-elle.

> LIRE AUSSI : La dernière du Credoc autour du funéraire, publiée sur le site de la Chambre syndicale nationale de l’art funéraire (CSNAF)

Infos pratiques
Fidès Funéraire
Contact au 05 34 48 63 26 ou au 06 85 25 22 42, ou par mail info@fidesfuneraire.fr
Plus d’infos sur le site internet

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image