Football Toulouse candidate pour accueillir la Supercoupe d'Europe en 2019

Envie de voir Messi ou Ronaldo ? Le Barça, le Real Madrid ou le Bayern ? Toulouse s'est portée candidate pour accueillir l'édition 2019 de la Supercoupe d'Europe. Les détails.

Publié le : 08/02/2017 à 16:20
Stadium, Toulouse, Supercoupe d'Europe, UEFA
Barcelone, Madrid, Chelsea ou le Bayern au Stadium ? Ce sera peut-être possible en 2019 (Photo : Twitter/cc/TMB)

Le Stadium de Toulouse se sentirait-il pousser des ailes sur la scène européenne et internationale ? Après un Euro 2016 réussi sur tous les plans (accueil, état de la pelouse…) dans la Ville rose et une candidature pour accueillir des matches de foot en cas d’attribution des Jeux olympiques à Paris pour 2024, Toulouse veut voir le gratin du foot européen évoluer dans le Petit Wembley.

> LIRE AUSSI : JO 2024 : si Paris est choisie, Toulouse accueillera les épreuves de football

Un grand temps fort européen

Selon le site internet de l’UEFA, la Ville rose s’est portée candidate pour accueillir la Supercoupe d’Europe en 2019. Cette rencontre est l’un des quatre temps forts de la saison du foot européen avec la finale de la Ligue des Champions masculine et féminine, ainsi que celle de l’Europa League. Organisée en début de saison, au mois d’août, elle oppose traditionnellement le vainqueur de la Ligue des Champions à celui de l’Europa League.

En 2016, l’affiche était 100% espagnole entre le Real Madrid et le FC Séville, et s’était déroulée à Trondheim (Norvège), pour un succès madrilène 3-2 après prolongations.

La concurrence de Glasgow, Istanbul, Budapest…

Toulouse n’est pas la seule métropole à candidater et devra faire face à une rude concurrence puisque dix villes issues de dix pays différents ont déposé un dossier : Tirana (Albanie), Budapest (Hongrie), Haïfa (Israël), Astana (Kazakhstan), Belfast (Irlande du Nord), Gdansk et Varsovie (Pologne), Glasgow (Ecosse) et Istanbul (Turquie). « Il s’agit d’une pré-sélection, précise Laurence Arribagé, adjointe au maire en charge des Sports. Jean-Luc Moudenc avait écrit au président de la Fédération française de football, Noël le Graët, en décembre 2016, pour porter la candidature de Toulouse ».

Face à quelques concurrents prestigieux, la faible capacité du Stadium (33 150 places dans sa nouvelle configuration) peut-elle être rédhibitoire ? Pas du tout. Pour Real-Séville, l’enceinte norvégienne était de moins de 22 000 places et la Supercoupe d’Europe, après avoir été hébergée au stade Louis-II de Monaco entre 1998 et 2012, mise désormais sur des stades moins connus ou des pays émergents selon la nouvelle politique de l’UEFA, impulsée quand Michel Platini en était le président.

Réponse en septembre 2017

Pour savoir si Toulouse verra éventuellement le Barça de Leo Messi, le Real de Cristiano Ronaldo ou le Bayern Munich de Lewandowski, il faudra attendre le mois de septembre 2017 et la décision de l’UEFA. L’exemple lyonnais pourrait servir de dynamique. La capitale des Gaules a été choisie pour accueillir la finale de l’Europa League en 2018 dans son écrin du Parc OL.

Photo de Anthony Assemat

Anthony Assemat

Journaliste, chef d'édition à Côté Toulouse
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image