Bébé décédé après une ablation des amydgales à Toulouse : les questions qui se posent

Le 7 février 2015, un enfant de 2 ans meurt à l'hôpital Riquet après une banale opération. Plainte des parents, information judiciaire, version des médecins : on fait le point.

Dernière mise à jour : 01/07/2015 à 10:56
HOPITAL-Pierre-Paul-Riquet-Tania-Mesthe-630x0.jpg
Samedi 7 février 2015, Aymen, 21 mois, est décédé à l'hôpital Pierre-Paul Riquet, de Toulouse, après une ablation des amygdales. (photo d'illustration : Tania Mesthe)

Il n’avait pas encore deux ans. Samedi 7 février 2015, Aymen, un bébé de 21 mois, est décédé à l’hôpital Pierre-Paul Riquet de Toulouse. Admis dans l’établissement cinq jours plus tôt pour une banale ablation des amygdales, l’enfant n’a pas survécu.
Les parents du petit garçon ont porté plainte pour « homicide volontaire » et réclament la vérité. De son côté, le CHU de Toulouse évoque une « succession d’aléas » à l’issue tragique mais précise que l’opération s’est déroulée dans des conditions normales, « conformes aux bonnes pratiques ». Le procureur de la république de Toulouse, Pierre-Yves Couilleau, a quant à lui ouvert une information judiciaire pour déterminer les causes de la mort du bébé. Inhumé par la famille, le corps de l’enfant a finalement été exhumé lundi 23 février, sur ordre du procureur, afin que soit pratiquée une autopsie. Alors que la famille et l’équipe médicale s’opposent, l’enquête, elle, se poursuit.

Pour mieux comprendre la chronologie des événements, consultez notre frise chronologique, ci-dessous :

Photo de Amandine Briand

Amandine Briand

Rédactrice en chef Normandie-actu.fr
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image