Attentat à Nice. Un camion fonce dans la foule après le feu d'artifice du 14 juillet : au moins 84 morts

Un camion a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais, à Nice (Alpes-Maritimes), jeudi 14 juillet 2016, après le feu d'artifice. Vendredi, le bilan fait état de 84 morts.

Dernière mise à jour : 22/07/2016 à 15:08
Capture-decran-2016-07-15-a-07.08.10.png
Un attentat a fait 80 morts à Nice, jeudi 14 juillet 2016, après le feu d'artifice. (photo : capture d'écran BFMTV.com)

23 heures, jeudi 14 juillet 2016. Alors que le traditionnel feu d’artifice de la Fête Nationale venait de se terminer à Nice, comme un peu partout en France, un semi-remorque a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais, faisant au moins 84 morts et des dizaines de blessés en état d’urgence absolue, d’après un bilan officiel communiqué vendredi matin.

> LIRE AUSSI : 14 juillet : un mouvement de foule sème un vent de panique place du Capitole, à Toulouse

Au moins 80 morts, des dizaines de blessés

Le drame a eu lieu une dizaine de minutes après la fin du spectacle pyrotechnique. Les spectateurs s’apprêtaient à regagner leurs domicile lorsqu’un camion blanc a fait irruption sur la Promenade des Anglais, fonçant dans la foule.

Une vidéo diffusée sur YouTube montre le mouvement de panique qui s’est emparé de la Promenade des Anglais, ce soir-là :

Le semi-remorque a percuté des dizaines de piétons, dont beaucoup d’enfants, sur environ deux kilomètres avant de descendre du véhicule et de tirer dans la foule avec un pistolet. Il a ensuite été abattu. D’après les premiers éléments de l’enquête en cours, il s’agirait d’un franco-tunisien de 31 ans, connu des services de police.

Alors que la préfecture des Alpes-Maritimes a rapidement évoqué un « attentat », aucune revendication n’a, pour l’heure, été émise.

Le président de la République, François Hollande, a, de son côté, parlé d’attaque terroriste « sans doute islamiste » et annoncé la prolongation de l’état d’urgence de trois mois.

Les messages de solidarité des Toulousains

À Toulouse, les réactions ne se sont pas faites attendre, notamment sur les réseaux sociaux où les Toulousains ont tenu à exprimer leur solidarité avec les familles des victimes.

La classe politique toulousaine réagit

Les personnalités locales, politiques notamment, mais pas seulement, se sont elles aussi exprimées sur les réseaux sociaux, vendredi, dans la matinée :

Photo de Amandine Briand

Amandine Briand

Rédactrice en chef Normandie-actu.fr
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image