[Vidéo] Heurts entre avocats et policiers devant le palais de justice de Toulouse

Des heurts entre avocats et policiers ont eu lieu devant le palais de justice, jeudi 22 octobre 2015 à Toulouse. En grève, les avocats bloquaient l'accès au palais de justice.

Dernière mise à jour : 07/03/2016 à 18:18
IMG_1617.JPG
Les forces de police et de gendarmerie sont arrivées devant le palais de justice aux alentours de 14 h 10 © Photo Côté Toulouse/ A.B

La tension est montée entre les avocats manifestant devant le palais de justice de Toulouse et les forces de l’ordre, jeudi 22 octobre 2015.

> LIRE AUSSI : Aide juridictionnelle. Pourquoi les avocats manifestent depuis plusieurs jours

Alors qu’ils bloquaient totalement l’accès au palais de justice pour manifester en soutien à leurs confrères de Lille, délogés de force par la police mardi 20 octobre, et pour protester contre le mode de financement de l’aide juridictionnelle, des dizaines d’avocats ont vu arriver la police aux alentours de 14 h 10.

Avocats et policiers se sont affrontés quelques minutes, avant que le cortège ne soit dispersé par du gaz lacrymogène. Notre vidéo exclusive :

Gaz lacrymogène

La police a tenté de repousser les grévistes. Les avocats ne voulant pas céder, les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et ont fait avancer un camion de police.

« 60 avocats bloquaient l’accès au palais de justice à l’occasion d’une manifestation de voie publique non déclarée et les forces de l’ordre ont voulu mettre en sécurité des camions cellulaires, précise-t-on du côté de la police. Nos effectifs ont été pris à partie par certains avocats. Des policiers non casqués ont été frappés avec des pancartes. Ils ont dû faire usage de gaz lacrymogène – une seule fois – pour disperser les avocats et dans le mouvement de foule, deux policiers ont été légèrement blessés tandis que deux avocats sont tombés à terre. »

Appel au calme

Le Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Toulouse, Anne Fauré, qui tenait une conférence de presse au même moment, est venu à la rencontre de ses confrères pour leur demander de retourner devant la palais de justice.

Je condamne fermement cet usage de la force mais notre place est devant le palais de justice et non pas devant la police, a-t-elle déclaré.

À 14 h 30, les avocats ont regagné le palais de justice de Toulouse et manifesteront jusqu’à 16 h.

Mylène Renoult avec Amandine Briand

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image