Lifestyle Ces Toulousains qui habillent Yann Barthès, Cyrille Eldin ou Garou

Yann Barthès, Cyrille Eldin, Garou, Antoine de Caunes... Plusieurs marques toulousaines habillent les stars sur scène ou derrière le petit écran.

Publié le : 05/11/2016 à 10:15
Dans le générique de fin de l’émission Quotidien, il n’est pas rare de voir de temps en temps le nom de marques toulousaines dans les remerciements (Photo Page Facebook Quotidien)
Dans le générique de fin de l’émission Quotidien, il n’est pas rare de voir de temps en temps le nom de marques toulousaines dans les remerciements (Photo Page Facebook Quotidien)

Avez-vous déjà remarqué ? Dans le générique de fin de l’émission Quotidien, il n’est pas rare de voir de temps en temps le nom de marques toulousaines dans les remerciements.

Marchand Drapier ou The Kooples (famille Elicha, déjà par le passé à l’origine de la marque Comptoir des Cotonniers) habillent notamment Yann Barthès, le présentateur vedette de la nouvelle émission Quotidien. Et ce n’est pas tout.

Garou, Cyrille Eldin, Antoine de Caunes…

Née à Toulouse en 2007, Marchand Drapier est également portée par Cyrille Eldin (Le Petit Journal), Antoine de Caunes (acteur, réalisateur et animateur de télévision), Victor Robert (actuel présentateur du Grand Journal), Patrick Fiori ou Garou.

Pour l’anecdote, le chanteur canadien portait chemise et veste de la marque toulousaine lors de la Fête de la musique, place du Capitole. Tout un symbole ! Marchand Drapier est aussi la marque fétiche de l’acteur Djedje Apali, bientôt sur les écrans dans le film Le Gang des Antillais qui sort le 30 novembre.

> LIRE AUSSI : Place du Capitole, Bigflo & Oli : retour en images sur la Fête de la musique à Toulouse

Marchand Drapier, enracinée dans la ville Rose

Benoît et Emilie Carpentier sont à l’origine de la marque pour hommes Marchand Drapier (Photo Marchand Drapier)
Benoît et Émilie Carpentier sont à l’origine de la marque pour hommes Marchand Drapier (Photo Marchand Drapier)

Un couple Toulousain, Benoît et Émilie Carpentier, la quarantaine, est à l’origine de Marchand Drapier. Issu d’une famille investie dans le textile à Toulouse depuis cinq générations, Benoît est passé par le lycée Fermat puis a fait des études de commerce à Paris tandis qu’Émilie a fait ses études de pharmacie à Toulouse.

Nous habitons aujourd’hui Paris afin de développer Marchand Drapier à l’export, justifie Émilie. Pour faire connaître la marque à l’international, c’est à Paris que ça se passe.

Si le siège social est à Paris depuis 2014, Marchand Drapier compte encore une boutique en nom propre au cœur de Toulouse, dans le quartier très chic de Saint-Étienne, au 13 de la rue Bouquières. À Paris, la marque est notamment en vente chez L’Éclaireur et La Garçonnière.

La raison du succès ?

Marchand Drapier est bien entendu une marque haut de gamme, à destination des hommes. Comptez 160 euros la chemise, 680 euros le costume, 280 euros pour les vestes en maille et entre 150 et 210 euros le pantalon.

Pour le tissu, nous nous fournissons exclusivement en Italie, précise Émilie. Nous sommes une marque à la fois chic et décontractée. C’est l’élégance en toute circonstance. Notre style a un côté également impertinent, c’est certainement ce qui plaît bien aux stars du petit écran que nous habillons.

Hugues-Olivier Dumez

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image