Restos à Toulouse Big Fernand, le spécialiste du hamburgé, ouvre ses portes à Toulouse

Voilà une nouvelle adresse qui ravira les adeptes de hamburgers à Toulouse. Le 26 octobre, le spécialiste du hamburgé Big Fernand ouvre ses portes allées Roosevelt. Visite guidée.

Publié le : 26/10/2016 à 07:15
BigFernand.jpg
Au menu, des Hamburgés pour tous les goûts, accompagnés de fernandines. (photo : Côté Toulouse/A.B)

C’est l’une des nouvelles enseignes du centre-ville de Toulouse. Mercredi 26 octobre 2016, le spécialiste du hamburgé, Big Fernand, ouvre ses portes sur les allées Roosevelt. À vous les Lucien, Philibert, Alphonse et autres petits noms donnés aux hamburgés, toujours accompagnés des traditionnelles fernandines et autres spécialités qui ont fait la célébrité de cette marque française à l’« esprit franchouillard » revendiqué.

Mardi 25 octobre, c’est en grande pompe que Pierre de Dufourcq, le patron des lieux, a inauguré son restaurant, en lieu et place du glacier traditionnel Chez Octave, fermé en 2015. Au programme, pas d’ambiance fast-food à l’américaine, mais une pause gourmande au rythme des musiques des années 1980 et une philosophie propre à l’enseigne. « Arrêtez de bouffer des burgers, mangez des Hamburgés », peut-on ainsi lire à l’intérieur du restaurant.

> LIRE AUSSI : Starbucks, Uniqlo, Pitaya : les nouvelles enseignes qui vont ouvrir d’ici fin 2016, à Toulouse

Des produits frais préparés sur place

Travailler avec des produits français était un critère essentiel pour moi, explique-t-il. Et chez Big Fernand, tous les produits sont frais et d’origine française. Chez nous, vous ne trouverez pas de congélateur, tout étant transformé et préparé sur place, y compris les fernandines, indiquait déjà Pierre de Dufourcq à Côté Toulouse, quelques mois avant l’ouverture du restaurant.

Au menu, vous aurez le choix entre boeuf, veau, poulet ou agneau, d’origine française, donc (un hamburgé végétarien figurera également au menu). Fourme d’Ambert, tome de Savoie, fromage à raclette et fromage de chèvre complèteront la recette. Le tout accompagné de sauces faites maison, de légumes directement achetés chez un maraîcher toulousain et d’un pain spécial, dont la recette est tenue secrète, et « réalisé par un artisan-boulanger toulousain ». Les plus difficiles pourront composer eux-mêmes leur propre hamburgé.

Il faudra tout de même compter entre 14 et 15 euros pour une formule hamburgé, fernandines et boisson, et 18 euros pour la même formule avec un dessert en supplément. « Le prix de la qualité », soutient Pierre de Dufourcq.

Mardi soir, pour la soirée d'inauguration, on s'activait derrière les fourneaux... (photo : Côté Toulouse/A.B)
Mardi soir, pour la soirée d'inauguration, on s'activait derrière les fourneaux... (photo : Côté Toulouse/A.B)

Deux étages et une terrasse

À l’extérieur du restaurant, pas de changement majeur par rapport à l’ancien glacier Chez octave, si ce n’est le nom de l’enseigne bien sûr. À l’intérieur, l’espace s’ouvre sur un comptoir derrière lequel vous attendront les Fernands, chemise à carreaux, casquette sur la tête et tablier autour de la taille.

Bois, matières chaudes et jolie déco attendent les clients sur deux salles : l’une au rez-de-chaussée et une seconde à l’étage. Sans oublier la terrasse, installée sur les allées Roosevelt lors des beaux jours. Le restaurant sera ouvert sept jours sur sept, de 12 h à 22 h, pour le déjeuner et le dîner. Et les clients ne sont pas à l’abri de quelques surprises, Pierre de Dufourcq évoquant déjà la possibilité de créer un hamburgé régional pour mettre en avant les saveurs du Sud-Ouest.

Des évolutions sont également à prévoir du côté du service, qui se fera sur place, à emporter et sans doute, bientôt en livraison. Une option Big Traiteur n’est par ailleurs pas à exclure, auprès de particuliers ou d’entreprises. Avec ce restaurant toulousain, la chaîne s’implante progressivement dans le Grand Sud où deux enseignes ont déjà ouvert à Nîmes et Montpellier alors qu’une ouverture prochaine se prépare à Bordeaux.

Infos pratiques :
Big Fernand
11, allées du Président Roosevelt
Métro Jean-Jaurès
Établissement accessible aux personnes à mobilité réduite

Photo de Amandine Briand

Amandine Briand

Rédactrice en chef Normandie-actu.fr
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image