Aéronautique & Espace Pourquoi douze Airbus A380 ont sauté de la commande iranienne

La compagnie Iran Air doit signer cette semaine avec Airbus une jolie commande... Problème : les 12 A380 qui figuraient dans le protocole d'accord n'y sont plus. Explications.

Publié le : 19/12/2016 à 14:30
L'A380, assemblé à Toulouse, peut accueillir jusqu'à 853 passagers (photo : Airbus/cc/P. Pigeyre)
L'A380, assemblé à Toulouse, peut accueillir jusqu'à 853 passagers (photo : Airbus/cc/P. Pigeyre)

Faut-il voir le verre à moitié vide, ou le verre à moitié plein ? D’un côté, la compagnie Iran Air devrait passer une belle commande – estimée à près de 20 milliards de dollars – à Airbus avec 16 A350-1000, 18 A330neo et 27 A330ceo, ainsi que 21 A320ceo et 24 A320neo. De l’autre côté, ne figurent plus dans la commande les 12 A380 initialement commandés.

C’est une mauvaise nouvelle pour le constructeur, qui a déjà annoncé une baisse de la cadence de production dès 2018 : un seul A380 sortira des usines de Toulouse chaque mois, contre deux actuellement.

> LIRE AUSSI : Faute de commandes, Airbus décide de baisser la cadence de production de l’A380

L’aéroport de Téhéran ne peut pas accueillir l’A380

Selon des informations recueillies par Côté Toulouse, le constructeur ne désespère pas de vendre le gros-porteur lors d’une prochaine commande, qui pourrait intervenir plus tard. Cette future commande serait liée au développement de l’aéroport international de Téhéran qui n’est actuellement pas « au standard » pour accueillir ce type d’appareil.

Le choix de la compagnie Iran Air de ne pas commencer par les gros-porteurs serait donc finalement logique et ne laisserait rien présager pour l’avenir des A380. A suivre…

Qu’en est-il des autres programmes ?

Concernant le report à mars 2018 de l’entrée en service du premier A330neo, Airbus se refuse à tout commentaire. De son côté, l’A350 poursuit sa montée en cadence. L’objectif en 2016 était de livrer 50 exemplaires de l’A350, contre 14 l’année dernière. Fin novembre, 39 avions avaient déjà été livrés aux compagnies aériennes.

> LIRE AUSSI : Pour livrer à temps ses A350, Airbus demande des heures supplémentaires à ses salariés

Airbus devrait pouvoir livrer dix A350 chaque mois d’ici la fin 2018.

Hugues-Olivier Dumez

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image