Économie Selon Airbnb, les hôtes empochent environ 1 400 € par an à Toulouse

La plateforme d'hébergement Airbnb a publié les chiffres de son impact économique en Occitanie. En 2016, plus de 400 millions d'euros ont été injectés dans la région.

Publié le : 07/02/2017 à 19:33
Airbnb
La plateforme Airbnb a injecté plus de 400 millions d'euros à l'économie régionale en 2016. (Photo © Flickr/Open Grid Scheduler)

791 000 : c’est le nombre de voyageurs à avoir visité l’Occitanie grâce à Airbnb en 2016 ! Le site, créé en 2008 aux États-Unis, permet de mettre en relation des personnes qui souhaitent voyager avec des particuliers qui proposent leur logement en location. En 2016, sur les 350 000 hébergements disponibles en France, la région en comptait 42 000, répartis dans 1 700 communes.

349 millions d’euros pour l’économie locale

En quatre ans, on peut dire que la plateforme a décollé. Face aux 7 000 voyageurs comptabilisés en 2012, ils étaient 791 000 à avoir visité la région en 2016 ! Et ces visiteurs représentent un véritable plus pour l’économie de la région : grâce à Airbnb, 414 millions d’euros ont été injectés, dont 349 millions de dépenses directes des voyageurs sur place (loisirs, restaurants, transports…).

> LIRE AUSSI : Airbnb va collecter la taxe de séjour à Toulouse à partir du 1er août

Bien que l’Occitanie se trouve derrière ses voisines du Sud que sont la région Paca et la Nouvelle-Aquitaine, qui établissent respectivement des scores de 910 millions et de 525 millions d’euros, elle n’est tout de même pas en reste par rapport à d’autres régions françaises. En effet, dans le Grand-Est, l’économie liée à Airbnb n’a engendré que 145 millions d’euros en 2016, et seulement 140 millions d’euros dans les Hauts-de-France.

Cependant, il semblerait que les loueurs d’Occitanie proposent leur logement à des prix moindres. La plateforme permet aux hôtes de s’enrichir, en moyenne, de 1 600 € de revenu supplémentaire par an. Pour les régions Paca et Nouvelle-Aquitaine, on comptabilise plus de 2 000 €, 1 800 € pour les Hauts-de-France et 1 700 € pour l’Auvergne-Rhône-Alpes et les Pays de la Loire.

4 000 logements proposés dans la Ville rose

Les hôtes toulousains, quant à eux, empochent environ 1 400 € de revenu supplémentaire par an grâce à leur activité sur Airbnb. En moyenne, un hébergement toulousain proposé sur la plateforme est loué 34 nuits par an, plus que la moyenne française qui est de 25 nuits.

> LIRE AUSSI : Où trouver les meilleures locations de vacances Airbnb à Toulouse ?

La ville de Toulouse propose 4 000 hébergements aux voyageurs. Moins que la ville de Lyon qui en propose près de 9 000, mais plus que des villes comme Lille et Nantes avec, respectivement, 2 300 et 2 200 logements louables. Au niveau du nombre de voyageurs, la Ville rose en a accueilli moitié moins que la ville de Lyon (110 000 contre 200 000). Elle reste néanmoins devant Lille qui, quant à elle, en a accueilli 95 000 au cours des 12 mois.

Chloé Simon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image