Sport Le 1er mai, c'est (aussi) la fête du motocross, près de Toulouse !

Alors que Toulouse Moto Sport fête ses 70 ans, la 4e étape du 24 MX Tour, le plus haut niveau du motocross français, se tient à Gaillac-Toulza (Haute-Garonne) lundi 1er mai 2017.

Publié le : 30/04/2017 à 16:17
Lors du championnat Élite Motocross en 2016, à Gaillac-Toulza (Photo : FFM - G. Lefrancq)
Lors du championnat Élite Motocross en 2016, à Gaillac-Toulza (Photo : FFM - G. Lefrancq)

Lundi 1er mai à Gaillac-Toulza (Haute-Garonne), au sud de Toulouse, se tient la 4e étape du 24 MX tour, le plus haut niveau du motocross français ! Un événement toujours spectaculaire, et très attendu par les fans de la discipline, d’autant qu’en 2017, le club qui accueille l’événement, Toulouse Moto Sport, fête ses 70 ans d’existence.

Le quatrième 24MX Tour à Gaillac-Toulza

Le terrain de Gaillac-Toulza, les pilotes du 24MX Tour le connaissent bien, puisqu’ils l’arpentent depuis plus de 10 ans. Chaque année, la Fête du Travail rime en effet avec motocross pour l’équipe du Toulouse Moto Sport. Et 2017 ne déroge pas à la règle. Après trois épreuves en un mois, teams et pilotes ont bénéficié de trois semaines de repos et se retrouvent sur le circuit Jean-Pierre Goudol pour la quatrième épreuve de la saison. Au programme, lundi : les championnats de France Élite MX1 et MX2, mais aussi la troisième épreuve du championnat de France Vétérans. Car pour la première fois, Élite et « anciens » seront réunis sur une même journée de course.

Un club de 70 ans… et un circuit spectaculaire

Le Toulouse Moto Sport est bien connu sur la scène nationale du motocross. Un club très actif, rompu à l’organisation d’événements de grande ampleur. Sous la houlette de son président André Laure, il est désormais un hôte habituel du championnat de France Élite, pour lequel une centaine de bénévoles s’est encore mobilisé ces derniers jours.

Le tracé du circuit a été revu ces dernières années, afin de « mieux répondre aux plus hauts standards en matière sportive, mais également en terme de sécurité, tant pour les pilotes que pour les spectateurs », indique l’organisateur. « Ce terrain est aussi technique qu’exigeant ». Tracé dans une alternance de marne et de terre argileuse, il comprend désormais 14 virages, 3 sauts simples, 5 doubles et 4 tables. De quoi donner des sueurs froides aux pilotes. De quoi également faire frémir de plaisir les spectateurs, « qui peuvent se placer au plus près de l’action, dans plusieurs zones sécurisées, tout en ayant une vision quasi-intégrale du circuit ». À noter aussi que les amateurs pourront accéder librement au paddock, pour rencontrer les pilotes lors de séances de dédicaces.

Le paddock, lors du championnat Élite Motocross en 2016, à Gaillac-Toulza (Photo : FFM - G. Lefrancq)
Le paddock, lors du championnat Élite Motocross en 2016, à Gaillac-Toulza (Photo : FFM - G. Lefrancq)

Avec les favoris des deux championnats Élite

Les favoris de la compétition seront de la partie, lundi, en Haute-Garonne. Dans la catégorie reine du MX1 (soit 450 cc), il y aura les cadors de la discipline : Xavier Boog sur sa Honda SR Motoblouz, qui mène la danse de ce championnat. Mais aussi son dauphin Valentin Teillet (VRT 3AS Honda), sans oublier le champion de France en titre Grégory Aranda (Yamaha 2B Moraco). Autres figures annoncées : Nicolas Aubin (Amexio Suzuki), Maxime Desprey (Monster Energy Bud Racing Kawasaki), le Belge Damon Graulus (24MX Lucas Oil Honda), Cédric Soubeyras (JPM Racing Suzuki), Milko Potisek (Yamaha), Loic Rombaut (KTM)… Tant de candidats au podium !

Chez les MX2 (soit 250 cc), où des jeunes loups assurent le spectacle, il faudra surveiller Florent Richier (JPM Racing Suzuki), actuel leader du championnat. Lequel devra se méfier d’Henri Giraud (Husqvarna), mais aussi d’Arnaud Aubin (Amexio Suzuki), Marshal Weltin (Monster Energy Bud Racing Kawasaki), Nicolas Dercourt (GSM Dafy Michelin Yamaha), Anthony Boissière (Yamaha 2B Moraco), Pierre Goupillon (VHR KTM), ou de l’Américain Tristan Charboneau (Monster Energy Bud Racing Kawasaki).

Et la crème des vétérans

Outre l’Élite, cette étape du 24MX Tour sera donc l’occasion d’assister à la troisième des huit épreuves du championnat de France Vétérans. Cette compétition compte quatre classes d’âge réparties dans deux championnats. Chaque catégorie disputera deux manches. La catégorie bronze/argent regroupe les 38-44 ans et les 45-51 ans. On y retrouve en tête William Poll (KTM) en bronze, et Jean-Philippe Jauliac (Suzuki) en argent. Regroupant les 52-58 ans, et les plus de 59 ans, la catégorie or/platine est dominée par Philippe Mielle (Suzuki) chez les or et Paul Barbara (Yamaha) chez les platine. Il n’y a pas d’âge pour assurer le spectacle !

En direct sur Internet

À savoir que si vous ne pouvez pas vous rendre sur place, la Fédération française de motocyclisme (FFM) permet de suivre, dans les conditions du direct, cette étape haut-garonnaise du 24MX Tour sur la page Facebook de l’Élite Motocross. Retrouvez aussi plus d’infos sur le site officiel du championnat elite-motocross.fr.

Infos pratiques :
4e étape du 24 MX Tour

Lundi 1er mai 2017 à Gaillac-Toulza (Haute-Garonne)
Tarifs : prix de l’entrée 20€, personnes à mobilité réduite 15 €, gratuit pour les moins de 14 ans, sur présentation de la carte d’identité.
Restauration : repas cassoulet à 15 € à midi. Buvettes, sandwichs, frites et boissons.
Horaires : début des essais à 8h00, plus de détails sur les horaires en cliquant ici.

Guillaume Laurens

Rédacteur en chef adjoint
Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image